La question qui tue

« Maman, promets-moi que tu seras ici pour le dodo ce soir? »…. Sont où, les belles solutions promises par tous les partis politiques sur la simonac de conciliation travail/famille???? J’ai juste le goût de brailler, ce matin…

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à La question qui tue

  1. barb dit :

    Ouais, j’étais en réunion hier soir jusqu’à 21 hrs et il y aura une autre ce soir. J’ai peur de renter un jour et mon chum et mes enfants appellent la police parce qu’ils ne me reconnaissent plus. Pour quand les promesses des employeurs? Les promesses de politiciens valent de la m… Ce ne sont pas eux qui payent pour nous remplacer quand nous concilions.

  2. La copine du Nord dit :

    Conciliation travail-famille? Ça, il y a peut-être (et je dis bien peut-être) les syndiquées mur-à-mur et bord-en-bord qui ont quelques petites clauses à cet effet dans leur convention collective. Les autres, celles sans syndicat, et celles cadres, on oublie ça. À moins d’avoir un super bon boss, chose ô combien rarissime et précieuse. Le reste, c’est des promesses électorales. Elles ont remplacé (un petit peu) les promesses de route à 4 voies et autres chemins.

  3. Conciliation famille-travail? Est-ce que c’est une nounou philipine au noir? Non? Alors je ne vois pas du tout.

  4. Marie-José dit :

    @barb: bienvenue dans le club! Moi, ma phobie, c’est de retrouver ma face sur une pinte de lait, avec la mention « Avez-vous vu cette vieille dame? »:twisted: Pire: que ma merveilleuse merveille demande à Mammouth « dis, papa, c’est qui la dame qui vient dormir ici, des fois? »…
    @copine: le pire, c’est que j’ai une boss en or! A preuve, elle déplacera un meeting le 31, parce que c’est l’Halloween…
    @chroniques: vous mêlez Consuelo, la charmante assistante du rassurant Dr Welby, et Conciliati~onnnn, la vamp politique qu’on ressort à chaque élection!

  5. Conciliation travail/famille, même avec un bon boss et syndiqué, c’est très théorique.

    Ce qu’il y a de mieux, je crois, c’est le travail autonome… pour la conciliation. Pour payer le loyer, c’est pas nécessairement l’idéal!

  6. Ne négligez pas l’intérêt de bosser dans une petite compagnie, composée exclusivement de parents d’enfants en bas âge. Quiconque propose une réunion passé 15h30 va se faire regarder comme s’il descendait de la planète Mars…

  7. Mireille dit :

    Nope, même chez les syndiqués mur-à-mur, la conciliation demeure une théorie… Y’a pas une année depuis que j’ai des enfants que je ne perds pas quelques journées de salaire pour raison d’absence à cause des enfants…

    On a bien quelques journées pour raisons personnelles, mais elles sont à même les congés de maladie…

  8. marie-josé dit :

    Tu vois, Mireille, j’ai quand même une bonne convention collective, mais qui manque de cohérence: nous avons droit à 5 jours de congés pour raisons familiales. Or, quand mon adjointe a voulu invoquer ce code parce que la gardo était fermée (à mon sens, me semble qu’il y a difficilement plus raison familiale que ça!), on m’a dit que comme gestionnaire, je ne pouvais pas l’autoriser… J’ai alors demandé quel code était le bon, et je me suis fait répondre le 699 (congé exceptionnel accordé par le gestionnaire pour motif exceptionnel!)… J’ai alors demandé à quoi sert le congé pour raison familial: pour les rv médicaux d’un enfant, ou d’un parent… Pour rester avec un enfant malade (ou alors un enfant qui a des poux, mettons…) c’est soit un congé de maladie, soit un congé personnel, soit une journée de la banque de vacances. Que l’employeur le voit comme ça, à la limite je peux comprendre. Mais le syndicat? Une gang de gars qui ont des femmes à la maison!

  9. Nathalie dit :

    La conciliation travail/famille… méga soupir d’envie ici. Moi aussi j’ai une convention collective en béton, mais avec plein de floues… La majorité des syndiqués ont des horaires 9 à 5 donc il n’y a rien pour les autres dedans. Je me retrouve donc à faire des horaires horribles (un soir semaine jusqu’à 22h, un samedi sur 2) et pourtant je travaille dans un monde de femmes en majorité et plusieurs des patronnes ont eu des enfants… Je continue d’espérer, faut croire que je suis une rêveuse.

  10. La copine du Nord dit :

    Marie-José, je connais ta convention, l’ayant eu pour moi quelques années… C’est, à ce que je vois, une question d’interprétation, et de gestionnaire. Quant à moi, j’étais syndiquée, mais aussi surveillante, et ce genre de raison était bien suffisant pour moi, et pour mon boss non syndiqué. Ce qui revient à ma première intervention: avoir un bon boss, c’est rarissime…

  11. Que faites-vous comme travail pour ne pas faire de promesse à votre enfant de revenir à la maison le soir ? J’arrive pour la 1ère fois sur votre blogue et je ne sais rien de votre travail.

    Je suis chauffeur de taxi et je bûche 12 heures par jour… de nuit, pardon. Heureusement ma femme n’a pas encore commencé son nouvel emploi. Nous avons deux ados handicapés intellectuellement (dysphasie: syndrôme de La Tourette pour les 2 et le sybdrôme d’Asperger pojur le cadet) alors imaginez si les deux on travaillait ? Qui s’occuperait des nombreux rendez-vous médicaux et autres ? Je ne saurais le dire…

  12. Marie-José dit :

    @A bord du 558: tout d’abord, bienvenue sur mon patio! Il y fait un peu frais, et les feuilles sont un peu mouillées, mais on travaille sur l’abri tempo!
    Et croyez-le ou non, je suis gestionnaire au gouvernement: non, nous ne sommes pas tous des « pousse-crayons » à heures fixes! Il arrive régulièrement que je doive demeurer plus tard, et comme je travaille au centre-ville et que j’habite en banlieue, je dois ajouter une heure (quand ce n’est pas 90 minutes) de déplacement entre les deux. Donc, régulièrement, j’arrive à la maison alors que ma merveilleuse merveille fait déjà dodo…

  13. Je vous remercie de votre invitation, ça me fait chaud au coeur Marie-Josée :-)

    Vos enfants comprennent que, malgré votre travail vous devrez revenir plus tard à la maison ? Ils ont quel âge ? Désolé pour toutes ces questions (embarassantes?) mais je comprendrais mieux la situation dans laquelle vous vivez.

    Je suis persuadé que, malgré l’heure tardive à laquelle vous rentrez, vous devez surement vous rattraper. Moi-même, malgré mon travail harassant, je me devais de leur consacrer une plus longue période durant les fins de semaine, par exemple. Une simple sortie, balade en voiture, replace bien des choses. Rapproche nos enfants. Des gestes simples.

    À la prochaine :-)

  14. barb dit :

    @Marie-José,
    foutue affaire : des rv médicaux je les fixe en dehors de mes heures de travail, c’est prévisible : 3 enfants, 3 check-ups et vaccins + 6x de dentiste par année. Ce sont les maladies et poux et accidents (imprévisibles toute la gang) qui me forcent de prendre des congés. Est-ce que ça prend de plus en plus de pères qui partagent des gardes d’enfant pour qu’on y arrivera un jour d’avoir des conditions qui ont de l’allure? Déprimant.

  15. Marie-José dit :

    @ 558 (permettez que j’abrège votre surnom, même si nous ne sommes pas tout à fait des intimes?): Ma fille a 4 ans. Je suppose qu’elle comprend que le sinistre a parfois besoin de sa maman, mais elle a refusé de lui faire un dessin pour le punir! Ca lui apprendra, au sinistre! Et oui, j’essaies de compenser par du temps de qualité, mais parfois, je voudrais bien donner aussi la quantité.
    @ barb. Je compatis, je compatis, si vous saviez. Mais nos chers hommes, ils ont compris: pourquoi vous pensez que les nounous existent? Sérieusement, j’ai espoir que la jeune génération sera moins « travail » et plus « conciliation ». Les jeunes gars de mon entourage, fin vingtaine début trentaine, le sont un brin plus que les collègues de mon âge.

  16. Valérie dit :

    Je lisais dernièrement que la nouvelle génération qui arrive sur le marché du travail vit au dessus de ses moyens, s’endette avec l’achat de sa première maison, qu’il veut déjà une très grosse maison dans un super quartier huppé. Bref, va falloir que ces jeunes en fassent des heures de travail pour se garder la tête hors de l’eau de l’endettement…. alors pour la conciliation travail/famille falloir attendre encore …

  17. Zola Solis dit :

    Les infos ici sur cette page sont bien intéressantes. J’ai vraiment bien aimé, un article qui est bien écrit et nous permet d’en savoir un peu plus sur le sujet. Bien vu !
    Amandine Luong / MELTY.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>