Une amie dans la tourmente

Je ne serai pas objective. Le propre de l’amitié est d’être subjective, parce qu’on aime.

Johanne est mon amie. Depuis longtemps. Nous avons étudié ensemble, nous avons travaillé ensemble. Avons-nous toujours partagé le même point de vue? Non. Mais nous avons toujours eu un immense respect l’une pour l’autre, tant professionnel que personnel.

C’est Johanne qui m’a littéralement « ramassée » à la petite cuillère le soir où j’ai appris que mon père était mourant. Elle était au baptême de ma merveilleuse merveille. Nos obligations professionnelles et personnelles font que nos contacts sont moins fréquents, mais nous reprenons toujours là où nous avons laissé. Peu importe. Je le répète, Johanne est mon amie. Peut-être celle qui sait le mieux comprendre mon parcours professionnel et ce que représentait mon métier. Et celle avec qui je peux vraiment dévoiler le fond de ma pensée, parce qu’elle ne juge pas, elle comprend.

Dans toute la foulée de l’après-Gomery, je me demande si on ne pousse pas un peu trop loin la chasse aux sorcières. Oui, il faut dénoncer les abus. Jamais je ne cautionnerai ce que certains ont fait. Avant d’être ce que je suis, je suis également une contribuable qui a horreur de voir qu’on gaspille son argent. Mais pourquoi met-on les titulaires de charge publique sur un piédestal fragile? Ils en font quoi, de mon fric, chez Bell Tralala? Le PDG n’a pas de dépenses « questionnables »? C’est pourtant mon fric itou qu’on dépense. Vous me direz que la comparaison est boîteuse? Je vous ai averti dès le départ: je ne suis pas objective!

Tous les partis, TOUS sans exception, font du financement parallèle. TOUS. Et parfois oui, sur les heures de travail des attachés politiques. On ne peut pas nécessairement contrôler tout ce qui se dit et tout ce qui se fait dans les bureaux. Une conversation en amenant une autre: « en passant, mon patron a un coquetail de financement. Avez-vous votre billet? » Et des petites caisses « occultes », ça existe partout. PARTOUT. Certains partis « exigent » une redevance sur le salaire du personnel politique. 1% ou 10% doit aller dans la caisse électorale du ministre/député/parti. D’autres demandent du temps, le weekend et le soir, pour du bénévolat. Là aussi, c’est monnaie courante. Utilise-t-on le matériel gouvernemental pour le faire? Parfois. Mais si j’appelle à la maison, pour avertir mammouth que je travaille tard, ou lui dire que je m’ennuie, j’utilise également du matériel gouvernemental à des fins personnelles. So what? Un téléphone est-il gouvernemental quand il est au sein d’un ministère, et « personnel » s’il est dans le bureau d’un député? Pourtant, les frais de bureau d’un député sont également payés par vos taxes et les miennes, bonnes gens!

Alors pourquoi faire la vierge effarouchée pour des motifs qui n’apparaissent pas très clairs? Pourquoi avoir attendu 2 ans avant de dénoncer? La peur??? Désolée, mais je n’achète pas. Vous en avez vu des « goons » en politique, vous autres? Pour moi, ça sent la vengeance. La petite vengeance mesquine. Rien d’autre.

Johanne est pour moi un modèle d’intégrité. Qu’on essait aujourd’hui de salir son nom me lève le coeur. Je pense à elle, mais je sais qu’elle doit penser à sa famille. Je veux qu’elle sache que mammouth et moi sommes là pour elle. Inconditionnellement. Que quiconque s’attaque à Johanne s’attaque à MA famille. Et que la tigresse en moi n’est jamais complètement assoupie.

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Une amie dans la tourmente

  1. Elle en a de la chance de vous avoir comme amie. Et qui a gagné l’amitié de la Queen du patio est forcément quelqu’un de fondamentalement bien.

    Les erreurs, on en fait tous. C’est le fond qui compte. Big becs.

  2. andred dit :

    Tu as complètement raison. Tous les partis politiques font du financement parallèle. Tous. Mêmes ceux qui s’insurgent le plus sur la place publique contre cette pratique.

  3. Marie-José dit :

    @chroniques blondes: c’est moi qui suis chanceuse: la vie a mis sur ma route des gens d’exception … comme vous! Big becs back!
    @ andred: bienvenue sur mon patio *amenez-vous une p’tite laine, y commence à faire frette!*. A votre commentaire, je répondrais: surtout ceux qui s’insurgent…:-)

  4. La copine du Nord dit :

    Je bisse totalement Chroniques Blondes. Elle est forcément intègre et juste, ton amie…

  5. Il y a une autre manoeuvre assez ironique, celle du financement parallèle « à l’insu » du ministre. On le fait, on ne le met pas au courant volontairement, pour le préserver mais « on » s’en occupe. Le ministre, tacitement, ferme les yeux. Il n’a pas le temps (ce qui est vrai) et en toute lucidité, il ne peut pas s’objecter vraiment non plus sans s’aliéner ses troupes. Il est pris dans un catch 22 dont il ne sortira jamais gagnant. Mais ça, il ne le sait pas encore.

    Après ça on dit qu’on manque de bon candidat.

  6. L'espresso de Nataly dit :

    C’est à travers des textes comme ça que je comprend pourquoi je t’apprécie tant Marie-José… tu es intègre et authentique… et ça c’est devenu une denrée rare de nos jours…

    toi aussi tu es quelqu’un d’exception…. et moi aussi j’accepte les chèques… :smile:

  7. Isa dit :

    Je salue bien bas cette chère Johanne et pense à elle très fort. Elle réalise un travail fantastique et aucune personne de mauvaise volonté ne pourra ne serait-ce qu’une demie-seconde mettre le doute dans mon esprit et dans celui de tous ceux qui ont l’immense bonheur de la connaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>