La vraie beauté

Est-ce le fait d’avoir eu 45 ans? Parce que 40, moi, j’ai rien vu: j’étais enceinte jusqu’aux coudes, je flottais sur mon petit nuage amoureux et familial, et j’ai même pris un verre de champagne pour fêter ça! *bon, je sais, on ne doit pas boire enceinte, et croyez-moi, j’en fais pas la promo; mais entre les « on devrait pas » et la santé mentale nécessaire dans la vraie vie, ben j’opte pour la seconde!* Depuis, j’ai vécu: l’apprentissage de la maternité et de la vie de couple en simultané, un long congé de maternité, un retour au travail qui a supposé un déménagement et un éloignement des deux amours de ma vie pendant 3 interminables mois, et l’adaptation à une vie professionnelle plus « pépère » que l’ancienne.

Quand je regarde le chemin parcouru depuis 5 ans, je suis assez fière de moi. Bien des couples pètent au frette lors de la naissance d’un enfant, mais malgré nos différences, nous sommes toujours là, unis et amoureux. Ma merveilleuse merveille devient une jeune mademoiselle qui a hâte d’aller à l’école comme les grands et qui s’avère pleine de talents artistiques. Une tête de cochon rare dans un corps de ballerine, si vous voyez le genre… Le boulot, c’est l’enfer, mais comme le reste, ça va passer.

Oui, je suis fière. Et fatiguée. Très fatiguée. Comme si mon corps me disait que oui, j’ai beau avoir l’énergie du p’tit lapin Energizer, mon capital s’épuise peu à peu. Et quand j’y regarde de plus près, mes petites ridules se sont transformées en ride d’expression. C’est joli, mais ça fait suer parfois.

Pourtant, je ne changerais rien. Si, je veux continuer ma progression dans ma perte de poids, mais ce n’est pas une question d’esthétique uniquement. Oui, je veux que mon chum continue de trouver que je suis la plus belle pour aller danser, et que ma merveilleuse merveille continue de me dire que je suis la plus belle des mamans. Mais je veux surtout être là pour l’entendre…

Un long message pour vous dire que ces jours-ci, je réfléchi profondément à mon rapport au corps. Et que je trippe sur les pubs de Dove, celles qui sont pro-âge. Je les trouve belles, ces femmes un peu rondes, la peau plissée, mais l’oeil bien plus allumé que ces top-modèles rachitiques qu’on voit partout. Je veux être une belle vieille, et c’est maintenant que ça commence. Pas avec des p’tites crèmes chères et de la chirurgie. Je ne veux même pas me dire qu’il faut accepter, j’accepte déjà de vieillir. Surtout si c’est pour ressembler à ces femmes magnifiques.

Et je veux surtout donner un modèle positif à mes filles: je suis toute remuée de voir la pub pour l’émission des Grands reportages de RDI sur les fillettes anorexiques. Je ne pourrai jamais les protéger contre toutes les influences extérieures, mais peut-être qu’en dégageant moi-même un confort total par rapport à ce corps qui est le mien, j’arriverai à leur donner une base solide.

Entretemps, je vous invite à visionner cette pub du « Fonds de l’estime de soi » de Dove, destinée aux pré-adolescentes. Et dites à vos filles qu’elles sont belles, surtout si vous êtes un papa. Non, on ne devient pas prétentieuse à se le faire dire. On prend juste un peu plus confiance en soi.

11 réflexions au sujet de « La vraie beauté »

  1. Moi aussi je craque pour les pubs de Dove. Enfin de vraies femmes avec tout leur vécu étalé à l’écran ou sur papier !!! Enfin des pubs qui nous montrent que la beauté n’a pas d’âge, pas de poids et pas de couleur.

    Je n’ai pas de fille, juste des garçons mais j’espère que toutes les mamans des femmes en devenir vont faire en sorte qu’elles s’aiment pour ce qu’elles sont et non pas pour ce que la société voudrait qu’elles soient.

    L’autre jour, je regardais une photo de moi il y a 10 ans, beau petit visage, encore garni des rondeurs de mon enfance… Tout de suite après, j’ai regardé une photo de moi prise en décembre dernier. Y’a de p’tites rides qui sont apparues autour des yeux et de la bouche, signe du temps qui passe… Mais j’me suis trouvée plus jolie qu’il y a 10 ans. Y’a de l’espoir !!!

  2. Je suis toujours sceptique face aux publicités, celle de Dove entre autres. Le but c’est toujours de vendre finalement. Dove a trouvé un moyen créatif de se positionner pour finalement fourguer la même chose que les autres.

    Mais bon, c’est bien vrai que c’est quand même encourageant de voir autre chose que des mannequins blêmes et sans vie sur les affiches et dans le poste.

  3. Stéphane, je n’oublies jamais que la pub n’a qu’un objectif, me vendre un produit quelconque. Dans le cas de Dove, ce qui m’intéresse, c’est qu’on associe pas le produit avec un « idéal » de beauté innaccessible. Au lieu de me faire croire qu’en utilisant leur petite crème, je ressemblerai à Angelina Jolie, je peux me dire que je serai moi, en mieux… Pas mal moins stressant comme objectif, non? :-)

  4. Je suis bien d’accord! C’est vrai que les madames de ces pubs ont l’air heureuses et épanouies, bien plus que les mannequins habituels…

  5. Tiens donc, que voilà un sujet qui m’interpelle! J’en aurais long à dire… Mais enfin. Je trouve qu’il est tellement plus facile de se trouver belle à 45 ans qu’à 35. Je ne sais pas si c’est la pression sociale qui retombe, la faculté de voir les vrais enjeux ou de reconnaître ce qui a de la valeur pour nous. Plus encore pour moi de voir le temps qui passe et la priorité de faire honneur à la vie. En tout cas, le bien que je tente de me faire je le fais maintenant pour mon équilibre, ma santé et mon moral. J’arrive à avoir une certaine beauté à travers tout ça. Celle qui fait du bien aux autres, comme un sourire ou une joue douce qui sent bon le frais. Je fais attention à mes mains pour que lorsque je pose ma paume sur la main d’une amie elle sente la chaleur de mon amitié. Je suis infiniment reconnaissante à mon corps d’être mon véhicule, d’être assez puissant pour me donner force et autonomie.
    Et finalement, j’suis bien contente de pouvoir dire que j’utilise Dove depuis toujours!!!

  6. Ma môman étant une obsédée totale de l’apprarence (paraîter jeune, jeune, jeune, s’habiller jeune, bistouri injection et tralala), je t’affirme que tu as amplement raison de vouloir inculquer à tes filles la notion du « bien avec mon corps ». J’aurais pu finir traumatisée de celui qui est le miens…j’ai plutôt déterminé que ma môman était complètement timbrée!

  7. Quand on voit partout que les clichés de beauté ne s’en vont pas, au contraire ils empirent, je salue n’importe qui, même une compagnie qui veut nous vendre des shampoings, d’essayer de nous montrer du vrai monde, de vraies beautés. C’est pas d’hier qu’on voit des modèles rachitiques et blêmes – mais là elles ont l’air malade.

    C’est tellement important de s’aimer pour ce que nous sommes dans la vie. Ça peut prendre beaucoup de temps pour comprendre ça, et bravo aux filles qui peuvent l’apprendre tôt. Mon fils saura c’est quoi la vraie beauté, c’est clair. Mais de toutes façons, son papa fait « eurk » à chaque fois qu’il voit un mannequin…loll…

  8. Ping : «Et dites à vos filles qu’elles sont belles, surtout si vous êtes un papa» | Mario tout de go

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>