La rentrée scolaire

En fait, c’est probablement la maman qui fait le plus dur des apprentissages: acheter les fournitures scolaires, le sac à dos chic, de bon goût, confortable, sécuritaire et fait pour durer quelques années et sa boîte à lunch assortie, tout ça en moins de deux heures, merveilleuse merveille pendue à son bras, à qui je m’attendais de répéter mille fois que le sac à dos de Barbie/Bratz/Bob l’éponge/Dora/et j’en passe et des meilleurs c’est de la scrap, sans perdre le sourire.

Mission réussie. Et je suis particulièrement fière de ma fille: elle a accepté sans discuter le sac à dos Louis Garneau (tellllllllllllllllllllllllllement mignon!), n’a pas fait de chichi pour rien, a accepté de laisser le thermos orné d’une barbie boostée aux hormones (en tout cas le prix était boosté: 14,95$!!!) sur la tablette au profit d’un autre plus joli (et surtout plus dans mon budget!!).

Le seul hic, c’est que ce n’est peut-être pas génial de faire ses achats munie d’une liste d’une commission scolaire qui n’est pas de la même région. Surtout quand ladite liste vous indique qu’il faut 16 gros marqueurs, sans indiquer la marque (Crayola? Laurentien? Sans nom?), mais uniquement un numéro qui ne dit rien à personne. Et mon amie Isa m’avait bien avertie: l’item le plus ch*** à trouver, ce sont les ciseaux. Merveilleuse merveille a besoin de ciseaux de 6 pouces à bouts semi-pointus. On a tout vu: des 5 pouces, des 7 pouces, des bouts ronds, des bouts pointus, des ciseaux pour gaucher, pour droitier, pour ambidextre. Mais pas de simonac de ciseaux de 6 pouces à bout semi-pointus!

Même chose pour l’indication duo-tang. Veut-on les duos-tangs à pochettes ou ceux avec des pinces? Et c’est quoi une pochette transparente qui ferme avec un bouton pression? Rien de tel ici, semble-t-il.

On en sera quitte pour compléter notre liste à la librairie suggérée à notre retour. Cependant, je me dois de souligner la modestie de ce qui nous a été demandé. Comparé à ce que j’ai vu pour d’autres écoles, je n’ai pas l’impression de me faire arnaquer. Je m’en tire pour moins de 70$, incluant le sac à dos pour lequel j’ai volontairement choisi de mettre un peu plus cher pour de la qualité.En fait, je dis « je », mais c’est la grand-maman qu’il faut remercier, parce qu’elle a insisté pour prendre la facture!  Évidemment, je sais que je devrai débourser pour le matériel pédagogique (on reviendra sur la gratuité scolaire une autre fois, hein!) mais tout compte fait, c’est relativement raisonnable.

N’empêche que s’il n’en tenait qu’à moi, on reviendrait au bon vieux système de la procure scolaire, ou chaque lundi matin, nous pouvions aller faire nos achats pour ce qui nous manquait et en même temps déposer à la caisse scolaire. Et comme je suis vieille, allons-y pour une confidence: on pouvait même y acheter nos petits chinois…

Tiens, comme je veux m’impliquer sur le conseil d’établissement, vous pensez que je peux proposer le retour de la procure?

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à La rentrée scolaire

  1. Melissa dit :

    Oh que oui les articles scolaires devraient être remis à la rentrée scolaire… je me souviens de ce temps où tous les enfants avaient les mêmes crayons, le même papier construction, les mêmes cartables. Pas de jalousie, de Dora et Bob l’Éponge et surtout pas de course folle pour les parents. Go la suggestion, tu seras appuyé par les autres parents, j’en suis certaine (les petits Chinois, c’est sérieux?!?)

  2. °zabel° dit :

    Je suis d’accord pour une certaine uniformité dans les articles scolaires. Mais aussi en même temps un peu de souplesse pour les marques. Certaines écoles « exigent » une marque plutôt qu’une autre (équivalente, on ne parle pas de se fournir au Dollo là…) sans se soucier du budget des parents. Mais bon, je pense que pour un seul enfant, on peut s’en tirer à bon compte… Je pense aux familles qui en ont plusieurs à « grayer » en même temps… :S

    Dans mon cas, j’évite les produits sous licences (Bob, Dora et cie) justement pour éviter les conflits et l’envie et surtout ne pas alléger mon portefeuille… La seule chose permise est une boîte à lunch Spiderman qu’il a reçu en cadeau. Le reste, c’est très anonyme 😉

    Tu fais bien de t’impliquer, je suis du CE de l’école de Joël et je suis contente de savoir comment ça se passe et d’avoir une certaine voix dans l’histoire. 😉

    {{bixous}}

  3. La Marsouine dit :

    Même dans mon jeune temps il y avait une petite boutique d’école (qui a périt pendant ma 3e année si je me souviens bien). Ce serait bien que ça revienne, sauf qu’au lieu des petits chinois, les enfants cotiseraient pour nourrir des petits africains sous-alimentés ou des petites thaïlandaise menacées par la prostitution, et il y aurait des manifestations pour que du matériel équitable et sans plomb soit vendu. Bref, un tout autre type de bordel à prévoir. Une promesse toutefois: en tant que future enseignante, je vous promet de limiter le budget du matériel destiné à l’Histoire au minimum, quitte à avoir encore l’URSS dans les manuels!

  4. Marie-José dit :

    @Mélissa: yup, très sérieux. En fait, on déboursait pour leur permettre d’avoir de la nourriture et une éducation catholique dans les orphelinats tenus par les bonnes soeurs, si mon souvenir est bon. Une espèce de « vision mondiale » aux yeux bridés exclusivement.
    @Zabel: ici aussi, pas de produits sous licence. Question d’éviter les crises. Mais peut-on considérer Louis Garneau comme un produit sous licence?
    @Marsouine: Tu as tout à fait raison! J’aime assez l’idée d’une manif devant ma petite école de quartier pour réclamer des produits équitables! Déjà qu’il y a une VRAIE cafétéria, tenue par 2 grands-mamans, qui font des repas santé, équilibrés et potentiellement bio quand c’est possible! J’ai toujours secrètement rêvé de faire de merveille une Che Guevarra féminine, et c’est là que ça va commencer! :-)

  5. bibitte dit :

    Ahhh! Le bonheur du primaire. Je compatis. Et c’est sans compter qu’elle reviendra avec d’autres choses à acheter les premiers jours parce-que « le » prof qui finalement a eu le poste et bien lui c’est pas une telle chose qu’il voulait c’est une autre.
    Et tout a coup, en milieu d’année…la course aux cahiers (désormais introuvables) recommence. Tu apprendra alors que le prof garde TOUS les cahiers pour les distribuer à Cassandra/Jerémie/Mathias quand eux ils n’en ont plus. Donc, tu fournis la classe au complet parce-que tu es la seule qui a accheter les quantités demandées. À la suite de quoi, tu écriras le nom de ta fille PARTOUT sur les cahiers!

  6. véro dit :

    Chez nous, à Bordeaux, la rentrée est le 29 août, du moins pour les « primaires » (de 6 à 10 ans)… les collégiens reprennent le 5 septembre… j’ai fait mes achats de rentrée fin juillet, profitant d’une journée de pluie, chez mes parents en Normandie… le budget était fixé, je savais que cette année, les sacs à dos avaient besoin d’un coup de jeune, pour les 3… au collège, ils en ont besoin d’un neuf chaque année, nos enfants ont le dos solide car ils ont à porter des sacs énormes!!! c’est pas faute de réclamer des casiers… mais ils ne viendront jamais!!!
    Je déteste la rentrée et son ambiance… je sais pas pourquoi… ça me rend triste de les voir chercher partout un visage connu, de me tenir fort la main, surtout Zoé… j’appréhende un peu car elle va bien et sa maladie risque de revenir avec la rentrée..
    Soyons zen…
    Il y a des moments plus difficiles dans la vie… je le sais….
    J’ai lu avec beaucoup d’émotion ce que tu as écrt plus haut…
    Gros bisous à ta jolie famille….

  7. bibco dit :

    Le gaspillage qui sévit en cette ère de consommation n’épargne personne à commencer par l’indécente dépense de papier…. Comme professeur j’ai pris la décision de revenir au bon système de prise de notes par mes étudiants et ce, de façon quotidienne. Ils apprennent ainsi leur français et sont plongés dans un travail silencieux et intérieur. J’aime aussi l’ardoise nouveau genre et le crayon effaçable, c’est très pratique. Pour les autres fournitures tu fais bien de privilégier la qualité, les duo-tangs en plastique fortifié sont d’excellents choix, ceux en carton minces devenant rapidement usés, déchirés et malpropres. Personnellement je déteste les duotangs….je leur préfère les cartables, mais ça c’est hors contexte * clin d’oeil * T’en fais pas trop sur les ciseaux, personnellement je ne mesure pas ceux de mes élèves et je n’ose pas imaginer quel genre de prof serait la personne qui le ferait!
    La Martha Stewart en moi adore créer des systèmes de classement pour mes élèves et je peaufine tout ça année après année. Je vise la simplicité et l’efficacité. On ne m’enlèvera jamais de l’idée qu’un élève qui se retrouve dans ses « papiers » se donne un très net avantage coté réussite.
    Un petit mot pour te dire que tu es dans mes pensées très souvent en ces temps difficiles. On se voit bientôt, j’ai hâte de voir ta progéniture :-)

  8. Guy Verville dit :

    Propose toujours la procure, mais on te classera vite parmi les denrées périssables qui ont préséance sur les voies ferrées 😉

  9. benoit dit :

    Depuis quelques années, je fais la liste moi même. Ça commence par le recyclage des choses qu’on a à la maison et il n’y a jamais un prof qui s’est plaint que le duo-tang mauve et en fait jaune, que le ciseau n’avait pas 7 pouces (de toute façon la longueur n’est pas importante !!!) ou que le crayon était un zoufmachin et non un crayonnelà. Ça devient ridicule à la fin ces liste qu’il faut suivre comme un mouton.

  10. Nathalie dit :

    À l’école de mes cocos, en maternelle l’école se charge de l’achat des effets scolaires. Nous devons seulement acheter le sac et la boîte à lunch le reste vient de l’école (en échange bien évidemment d’un chèque, raisonnable toutefois). Ainsi pas de questionnements sur « est-ce bien les bons crayons? », « non pas de cars, ni de Dora ». Bref, c’est génial. Malheureusement c’est seulement pour la maternelle, je dois donc me taper la liste pour ma grande Cocotte… Pouvez-vous me dire ce que c’est des intercalaires 5 P361-4, j’ai trouvé des intercalaires mais pas des *&?% de P361-4… Bref, je compatis 😉

  11. Marie-José dit :

    @bibitte: merci de partager l’expérience! Une fille avertie en vaut 3!
    @ Vero: merci pour tes bons mots. L’expérience est difficile, mais on ne peut mesurer la douleur des uns par rapport aux autres. Fais confiance à Zoé: elle grandit, ta puce, et elle saura bien comment réagir à cette nouvelle rentrée.
    @bibco: y’a rien comme l’expérience, hein? J’ai échangé les duo-tangs pour de jolis en plastique indestructible! Et oui, dès que les choses se tassent à l’automne, on s’organise un p’tit kek chose!
    @ Guy. Merci pour cet éclat de rire bienvenu ce matin! On ne m’a jamais aussi joliment traitée de vieux croûton! :-)
    @Benoit: le recyclage, j’en suis! Mais pour recycler, faut avoir du matériel de l’an passé. Fies-toi à moi, l’an prochain, merveilleuse merveille fera aussi dans le recyclé!
    @Nathalie: à l’école de merveille, on suggère une boutique où le matériel est déjà tout prêt et emballé par niveau scolaire. Je n’ai juste pas pris le temps d’aller voir avant mon départ pour le Saguenay, et j’ai eu peur d’être prise de court. J’ai aussi présumé que comme il s’agissait d’une petite librairie, les prix seraient plus élevés, ce qui serait normal. Mais je me promets d’y aller la semaine prochaine, juste pour voir…

  12. Miss Lola dit :

    ah! la belle époque de la procure, génial non!

  13. Plus je parle à d’autres mamans, plus je me dis que mes enfants vivent sous une sorte de dictature!

    Ma méthode est simple: j’amène les deux listes à la librairie suggérée et ce, sans les enfants. La jeune vendeuse met tout, tout dans le panier et je prends au passage LE sac Louis Garneau, la boîte à crayon et l’étui assortis à MON goût. Je pense même que mes filles ne savent même pas quels sont les modèles sur le marché…

    Avant de faire les achats, je leur demande leurs couleurs préférées. Quand même. Pas si méchante la madame! ;0)

    Même chose pour les vêtements. Leurs mesures bien en main, je vais acheter tous les vêtements… toujours dans la palette de couleur mentionnée précédemment en respectant leurs sytles respectifs. Plus excentrique et flash pour l’une, tout dans la discrétion et la sobriété pour l’autre.

    La scène finale de la rentrée est toujours la suivante: tous les vêtements étalés sur les divans du salon. « Wow merci maman! » Elles font les essais et je retourne tout ce qu’elles ne porteront jamais ou qui fait trop « clown ». Maman se trompe parfois!

    Ensuite, elles viennent à la cuisine et nous révisons leurs listes tous ensembles. Ça leur donne une impression de faire les achats. Elles cochent et disent que j’ai fait des bons choix, toujours. Tsé, elles ne savent pas les choix de base qu’il y avait au magasin! (Insérer ici un rire démoniaque de maman)

    Je m’évite ainsi les « Maman, je ne sais plus quel cartable choisir… Ils sont TELLEMENT beaux les deux »! On arrive à la caisse et hop changement d’idée sur la dites couleur choisie!

    Il y a aussi les « Please, please achète les deux paires de pantalons! » ou pire « Wow des tops léopards! Full hot! Pareil comme machin! C’est ici qu’elle vient! » Ou le traditionnel, j’ai envie de pipi en plein milieu d’une cabine d’essayage!

    Je suis lâche. Je sais que ça ne fera qu’un temps. J’en profite à fond!

  14. Roger dit :

    Mon garçon de 6 ans, à la maternelle, a un sac Louis Garneau (Caillou). Après 6 mois d’usage, la pochette intérieure se découd, les anneaux des fermoirs ne tiennent plus (j’vas les souder les tabarnaks), la bande décoratrice sur les poches latérales s’effiloche, bref, à 23$, c’est de la crisse de marde. Faque arrêter de me faire chier avec vos osties de commentaires de con à la « telllllllllllllllement mignon ». Le prochain, ça va être un Made in China, fait en plastique bourré de plomb, il va durer aussi longtemps que l’autre, mais il va me couter 6$ au marché au puces. Vive le Québec libre, ostie !

  15. Marie-José dit :

    @Roger: ça va mieux? Ça vous a fait du bien? Parfait!

  16. madelaine dit :

    @Roger : Moi j’adore les sacs Louis Garneau, c’est sur que la qualité à diminué, mais je crois que s’il on des plaintes ils n’auront pas le choix de rendre meilleur leurs produits. De toute manière je crois pas que caillou soit à Louis garneau. Puis en ce moment, tout les sacs pour enfants sont cher, 20$ pour un sac de barbie princesse…. Entre les deux mon choix est vite fait…Louis garneau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>