Mea culpa, mea maxima culpa

Certains sont radio (Mammouth et Alcolo entre autres), je suis télé. Définitivement télé. J’ai besoin de voir. Je veux pas le savoir, je veux le voir, comme disait Deschamps. J’aime les émissions d’informations, j’aime les téléromans bien écrits et intelligents, j’aime les émissions de « pitounes ». J’ai parfois la nostalgie de Format 60 et de Rue des Pignons, j’essaies de comprendre pourquoi on peut aimer Vrak-tv ou télétoon.

Mais jamais, ô grand jamais, je ne m’étais intéressée aux gens « derrière ». En particulier, aux scénaristes. Jusqu’à ce que ma route croise celle de la géniale Geneviève Lefebvre, alias Chroniques blondes. Une fille brillante, qui a écrit de nombreux trucs que j’avais apprécié, bien longtemps avant de la connaître. Et dès cette semaine, on pourra voir à la télé la suite de la géniale série sur René Lévesque, qu’elle a co-scénarisée.

Ce matin, je suis en maudit. Partout, à la radio, on entend Houle, le réalisateur de la série, et Jacques Savoie, qui a co-écrit avec Geneviève. Pas un mot sur elle. Non mais!!!!!!Bon, on respire. On va relire ses textes sur Chroniques blondes.

Et surtout, surtout, on attend avec impatience sa websérie Chez Jules. Donnez-vous un avant-goût en écoutant le reportage de Dominic Arpin.

Et en ce vendredi saint, faites acte d’humilité et admettez que vous aussi, avant, vous n’aviez jamais songé que sans de bons auteurs et de bons scénaristes, il n’y a pas de bonne télé! Et que je vous vois manger les oreilles de votre lapin de Pâques avant dimanche!!! Allez, bon weekend!

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Mea culpa, mea maxima culpa

  1. Martine dit :

    Tout le monde le sait bien que ça s’écrit tout seul, ces affaires-là. C’est pas les acteurs qui inventent ça à mesure avec le réalisateur?

    😉

  2. Nathalie dit :

    Non seulement ça s’écrit tout seul, mais venez surtout pas me dire qu’en plus quand il faut un peu d’aide celle-ci peut venir d’une femme… non mais quand même… Dans des moments comme ça j’ai presque envie de brûler mon soutien-gorge.

  3. Alcolo dit :

    Chère dame M-J, mais vous qui vivez de lettres, entourées de lettres, c’est impardonnable! 😉 En allant chercher le fils je l’ai justement entendue nommée, chez Christiane Charette en effet… mais tant que les ambassadeurs des trucs seront les acteurs, il en va de ce que l’on mérite, puis les mots! On va pas commencer ! Vous le savez bien que c’est qui les dit et comment bien davantage que qui les écrit! 😉 Au plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>