Crache en l’air, r’tombe sur le nez

J’aurais pas dû. Non, j’aurais pas dû. C’est comme inviter la poisse ET le mauvais sort à venir vous narguer, juste pour vous montrer que même en voulant tout contrôler, vous contrôlez rien pantoute…

Aujourd’hui c’est Pâques. En principe, je recevais ma belle-famille à souper. Le traditionnel jambon à l’ananas, cerises comprises et petits légumes printaniers, dont de tendres asperges fines comme un petit doigt. Avec à la clé la tarte au citron maison de belle-maman. Évidemment, je parle même pas du chocolat, celui qui était caché dans les cocos et celui que le Lapin de Pâques a laissé cette nuit. Et du méga plateau de fruits pour accompagner la fondue au chocolat…

Pourquoi, pourquoi me suis-je vantée, hier, d’avoir une fille sur laquelle AUCUN microbe ne colle? Pourquoi? Idiote, triple idiote!!!! Cette nuit, on a passé la nuit entre la salle de bain, le lit de maman, le lit de la chambre d’invités et retour avec papa. Et juste pour être sûre que la leçon a porté, rupture de canalisation à la ville. Plus d’eau. Peut-être demain, si tout va bien. Z’avez essayé ça, une gastro, 5 personnes, 2 salles de bain et PLUS D’EAU? G-é-n-i-a-l!

Je fais de mauvaises blagues, mais au fond, je suis terriblement désemparée. C’est vrai que merveilleuse merveille n’est jamais malade, alors je me sens terriblement incompétente. J’ai appelé Info-Santé, la pharmacienne, je la regarde dormir les joues rougies de fièvre en me demandant comment font les parents dont les enfants sont vraiment malades. Et pas hypocondriaque pour deux sous, je m’écoute gargouiller le ventre en me disant que je n’y échapperai pas.

Joyeuses Pâques! Et si, comme la fêlée, vous avez des idées pour apprêter un gros jambon, gênez-vous pas…

11 réflexions au sujet de « Crache en l’air, r’tombe sur le nez »

  1. Savez, ce qui est formidable avec les kids, c’est cette façon qu’ils ont de rebondir alors «qu’ils sont à l’article de la mort» ;-). Dimanche soir, notre agonisante est redevenue «le p’tit boss des bécosses» de la maison. Boris Cyrulnik, sors de notre maison. Pour ce qui est de l’eau, c’est finalement de retour aussi.

    Cela dit, c’était vraiment jouer avec la poisse de se vanter ainsi. Tssst! Tssst! Tssst!

  2. C’est donc difficile quand on a un enfant malade. C’est comme si tout s’arrêtait et qu’il n’y avait plus que ça qui comptait. On serait bien malade à leur place, non? :)

  3. Tiens, j’écoutais la radio, à l’aube. On annonçait un bris de canalisation dans votre coin, je me suis dit; les pauvres, pas d’eau avec un enfant!

    Trois gastro en plus? Eh beh. Joyeuses Pâques hein! :smile:

  4. Sais tu, pour le jambon, la nuit ne m’a pas apporté de merveilleuse idée de génie. Par contre pour tout ce qui est chocolat, il me fera plaisir de t’en débarasser. :)

    Quand l’hypocondriaque en moi rencontre une gastro, elle n’attends même pas le premier signe. Elle se garoche sur l’eau Perrier, les ti biscuits soda, et les comprimés de probiotiques en quantité industrielle. Ça semble fonctionner. Par contre si une canalisation brise en même temps… là moi je pète les plombs. Je te lève mon chapeau d’avoir su éviter la camisole de force.

  5. @Tous: merci de vos bons voeux. Merveilleuse merveille est rétablie (même que je me suis demandé 1/4 de seconde si je la préférais pas un peu « amorphe »…), et l’eau est revenue. C’est dans ces temps-là qu’on réalise notre dépendance au confort moderne. C’était très joli, hier, de nous voir faire fondre la neige dans de gros chaudrons pour « alimenter » les toilettes. Les enfants avaient les yeux ronds quand on leur a expliqué qu’il n’y a pas si longtemps, c’était comme ça dans les maisons…

  6. Je me permet de de sourire uniquement parce que j’ai ramassé mon lot de vomi au cours des dernières années. La dernière en ligne a été catastrophique: tout le monde y est passé, moi en dernier (à force de ramasser les autres…) Simon en premier. Comme il dort dans un lit à étage, je l’ai interchangé avec son petit frère qui a dormi en haut pour une fois, tout content. Sauf que dans le petit a aussi attrapé la bactérie avec en plus une diarrhée du tonnerre. Il a fallu que je lave le matelas à l’eau de javel, mais l’odeur est resté pendant longtemps. Ensuite, ce fut le père qui a fait cela comme un homme. Heureusement, je l’ai eu seulement quand tout le monde était remis sur pied… J’avais pourtant mis des gants tout le long pour éviter la maladie et j’avais javelisé toutes les surfaces, poignées, toilettes plusieurs fois. Une chance maintenant nous avons deux salles de bain ce qui a éviter des drames….

    Bonne chance 😉

    P.S. pour le jambon, personnellement je fait un macaroni au fromage et j’ajoute des cubes de jambon. Le reste se fait haché au robot et passe ne sandwich et en salade.

  7. Parce que j’ai eu mon lot de fluides corporels répandus cette année et seulement pour ça je me permets de dire que j’ai ri en te lisant à m’en fendre les commissures. J’essayais d’imaginer la scène et je riais.

    Mais bon je suis bien heureuse que tout le monde soit sur pied et sur le bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>