une étoile est née

Vous me permettrez d’être affreusement, démesurément, sansvergognement , parfaitement et farpaitement partiale et de vous parler du spectacle de merveilleuse merveille. Je sais, j’ai gueulé sur la forme, je pourrais encore écrire quelques billets sur le fait que les parents se font littéralement arnaquer (le DVD à 30$!, on repassera), mais au final, une étoile est née!

Les autres n’étaient pas mauvais, loin de là. Je dirais même que la qualité globale de ce spectacle était très bonne, presque professionnelle dans certains numéros. Il faut aimer le hip hop, ce qui n’est pas mon cas, mais paraît que c’est « la » danse des ados. Et le numéro final, fait par le personnel de l’école, était plutôt enlevant.

Mais à mes yeux, le hit de la soirée, c’était le groupe de merveilleuse merveille. Deux fois 4 minutes. Sur deux heures de spectacle.

La première fois, habillée en chat noir, sur la musique des aristochats. Concentrée, les yeux vissés sur la prof camouflée en bas de la scène, comptant les pas, mignonne à croquer qu’elle était, ma fille. Assise à côté de moi, grand-maman essuyait une larme, tout comme moi. La seconde fois, sur « Yolande Wang », le hit de l’été dernier, toute de verte vêtue. Adorable, le mot n’est pas trop fort. Je sais, j’en beurre épais. Et j’ai le droit, c’est ma fille. D’ailleurs, sa grand-mère est tout à fait d’accord. Mammouth, même s’il n’a pas pleuré, était fier de sa fille. Et il fallait voir le visage de merveille quand, une fois revenue sur scène pour le salut finale avec tout le groupe, elle a aperçue son père. Tellement fière d’elle! Juste pour ce regard, ça valait tout le reste.

Une réflexion, toutefois. Pour l’instant la danse reste un passe-temps, un hobby. J’entendais hier soir des parents parler de carrière. Je ne veux pas mettre de pression sur ma fille. Tant qu’elle y trouvera du plaisir, elle fera de la danse. Je ne la pousserai pas. Si elle souhaite essayer autre chose, elle essayera autre chose. C’est sûr, elle a aimé les applaudissements, l’excitation d’être dans une vraie salle, avec de vraies coulisses, une maquilleuse, des coiffeuses, des habilleuses. Mais je tiens à ce que ça reste léger. Plus tard, quand elle sera grande, si elle veut continuer, nous serons derrière elle. Mais pour l’instant, je me contenterai de me dire que même si une étoile est née, ça pourrait être une étoile filante…

5 réflexions au sujet de « une étoile est née »

  1. Les étoiles filantes ne servent-elles pas à capturer les voeux soufflés par les mendiants qui les veulent réalisables ?
    De même que les étoiles servent d’orientation aux grands et petits, marins et explorateurs.
    En tous les cas, donc, elle sera un réceptacle de bonheur issu des yeux des soupirants qui voudraient tant accéder à ses dons brillants.
    Une valeur sure. Avec une maman géniale qui ne lui rendra jamais les yeux de la déception quand elle en aura assez…
    Parfaitement, comme vous dites, parfaitement.

  2. Bon! Ce que je suis content d’enfin avoir un compte-rendu! Surtout que dès que j’en parle au père, va savoir pourquoi, il me grommèle des jurons! Pourtant, je ne fais qu’écrire des phrases du genre « Tu me files une photo du spectacle? » – « Je peux avoir une copie du DVD? » – « De toutes les façons, ça fait de mauvaises photos les yeux brouillés » 😉 Na! Il est bien fier le papa, ça se sentait à des pixels à la ronde, mais là, la meman, c’est le summum de la joie! Que de bonnes nouvelles pour la future carrière donc, et puis au pire, si jamais sa carrière piquait du nez, vous auriez au moins le loisir de revisiter tes recettes à la télé dans un show culinaire mère-fille!

  3. Ca fait plaisir de lire un tel enthousiasme!!!! Merveille devait être trop mignonne sur scène… j’adore quand les petits font une chorégraphie… on aperçoit toujours la prof car ils regardent tous dans sa direction pour se souvenir des pas!!! Sympa le « Yolande Wong », c’est pas arrivé jusqu’à chez nous, elle a dû bien bouger là-dessus!!!!!
    Bisous!!!

  4. On a des dates de tournée, que je mette notre agenda à jour?

    Ces deux fois quatre minutes valaient certainement tout le temps investit dans cette session de danse. Puis Merveille ne pouvait être autrement que Merveilleuse !

  5. On ne peut être objectif mais je pense que Merveilleuse merveille était (est) la meilleure danseuse du monde.

    Les autres? Comme dirait Réjean Ducharme : qui manche da marde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>