Vade retro, Santana!

J’aurais pu intituler ce billet « Comment faire fi de la culpabilité de toute mère », mais voyez-vous, ce coup-ci, j’ai lâché les amarres, et c’est sans aucun remords que je passerai les 4 prochains jours seule, sans Mammouth, sans Merveille, à Québec. J’irai voir des amis que je ne vois pas assez souvent, j’irai au spectacle de Céééééééééééline (bon, j’y vais pour voir Ferland, dont j’ai manqué le dernier show. Et pour Zachary Richard, qui est mon autre grand amour, mon vrai), j’irai voir le Moulin à images de Lepage, j’irai manger un burger chez Victor, j’irai marcher le nez au vent sur Grande-Allée. Toute seule.

Tututututtt! N’essayez pas! Je vous entends chuchoter que c’est terrible, abandonner ainsi son amoureux et la chair de sa chair pour se complaire dans l’égoisme le plus crasse.

À vous toutes et tous, casseux de party, je n’ai qu’une réponse: « Vade retro, Santana! » Je m’en vais savourer à plein cette liberté retrouvée. Bon, j’aurai une pensée pour Mammouth qui planche seul à la maison avec les deux grands et une pensée pour merveille qui fait tourner sa grand-mère en bourrique. UNE pensée. Pas dix!

Hasta Luego!

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Vade retro, Santana!

  1. La Fêlée dit :

    Oh! Tu as oublié; manger un sandwich midi de l’épicerie européenne, un chocolat Erico, et une pâtisserie du Pannetier. Ou plus sérieusement, un plat de pâtes sautées au St-James, un drink sur la terrasse du Grand méchant loup en lisant un bouquin ramassé chez Pantoute et bien sur, l’incontournable queue de castor sur la terrasse du château en regardant le fleuve la face dans le vent. Coudonc, 4 jours, c’est pas assez !!!

    Oh t’inquiètes pas du total calorique de ce qui est proposé…tu fais tout ça à pieds ma chère ! 😉

    Profites de ton temps, et du beau temps !!!

  2. ExIvrogne dit :

    T’inquiète du mammouth, on s’est juste appelé 4 fois aujourd’hui 😉

  3. la fille qu'a pu d'blog dit :

    Pousses la culpabilité à fonds avec massage et jeans…tant qu’à faire. Et amuses-toi bien!

  4. Ite missa est.
    Ils survivront sans problème. Surtout si tu passes faire un petit tour chez Séraphin pour rapporter avec toi un joli kit fabriqué par Mel, pour « Slak », la compagnie québécoise la plus jolie du moooonde en prêt-à-porter abordable ! Ils vont te trouver splendidement en forme !! :-)
    Nous aurons une pensée pour toi, mère digne dingue, quand nous déposerons fiston premier dans son premier appart’ quelque part dans la journée, bin bin plus loin. (UNE pensée, héhé).

  5. Nath dit :

    Une pensée pour la gang au complet là 😉 Pas plus… m’en va baver de jalousie… chanceuse :)

  6. Johanne dit :

    Un bon café au Krieghoff peut-être ??? Y’a rien de tel pour se garder réveillée et être capable de se taper toutes les autres activités…

  7. La Marsouine dit :

    Un brunch du dimanche matin au Clocher Penché, ce serait un sacrilège de s’en passer! J’y dîne demain midi et j’en salive depuis le début de la semaine. Au diable les interdictions de grossesse, ce sera le tartare! avec la bénédiction de mon médecin :)

    Bienvenue dans notre ville qui jubile tout l’été! Si tu passes dans Limoilou, viens nous saluer :)

  8. Mona dit :

    Et Ginette Reno !

  9. Mammouth dit :

    Chère, don’t worry about us. Amuse-toi autant que tu veux, sans remord aucun. Il n’est que trop temps que tu profites de la belle capitale la tête en paix. Cela dit, tu peux rajouter dans tes folies à faire, un pain à la viande du gros Hector? À dimanche, et vraiment pas avant.

  10. djo dit :

    Un café chez Temporel. Et si tu y es à midi, une salade paysanne ou un croûton au fromage.

    De l’encens à la boutique indienne de la rue Cul-de-sac.

    L’apéro au Bar du capitaine au Château Frontenac.

    Un petit tour chez Benjo (rue St-Joseph) pour un cadeau pour MM.

    Des blé d’Inde de Neuville au marché du Vieux-Port.

    Pour le reste, Kriegghof, Clocher penché, Pantoute, Érico, Émilio (Épicerie européenne), la gang connaît son Québec.

  11. On crève de jalousie…

  12. Marie-José dit :

    @Toutes et tous, merci de vos suggestions. Je vais manquer de temps – et de place dans mes pantalons! – pour tout faire, mais pour l’instant, je savoure chaque seconde, sans aucune culpabilité. Niet, de nada, Arien! Alors, au récapitulatif: burger chez Victor, done! Petit déj et café au Kriegghof, dans quelques minutes. Lunch avec un vieux copain pour mettre le bottin des potins à jour au menu, suivi d’une promenade pour faire passer le tout dans le vieux. Et si j’ai le temps et l’envie, demain, j’irai revoir mon ancien quartier à Limoilou, qui est devenu « in » depuis.
    Djo: malheureusement, Céline est passée avant moi chez Benjo… *soupir*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>