Comment expliquer l’inexplicable?

Ici, il y a toujours une radio ouverte, et souvent également la télé. Depuis sa naissance, Merveilleuse merveille a donc baigné dans un univers d’informations et nous avons toujours répondu à ses questions.

Quand Cédrika Provencher a disparu, nous lui avons expliquer du mieux que nous pouvions ce qui arrivait. Pas facile, à 4 ans, de comprendre que c’est dangereux de suivre quelqu’un qui veut qu’on l’aide à retrouver son chien. Pas facile de comprendre la notion de « toujours/jamais ». Mais j’ai pris le pari de lui dire la vérité, dans des mots qu’elle peut comprendre, en espérant atteindre le délicat équilibre entre la prudence et la peur de tout et de tous.

Après Noêl, le drame de Saguenay a occupé une large place dans l’actualité. Mais prise dans le tourbillon des fêtes, Merveille n’a pas vraiment porté attention. Elle a lu une manchette dans la Presse, mais le seul lien qu’elle a fait, c’est que ça se passait chez grand-maman.

Depuis hier, elle pose des questions sur les enfants de Piedmont. « Pourquoi un papa peut cesser d’aimer ses enfants, au point de les tuer? » Pour Merveille, il faut nécessairement qu’on cesse d’aimer pour tuer. « Et pourquoi la maman ne les a pas protégés? Parce qu’une maman, c’est sensé protéger ses enfants, non? »

Elle a aussi compris que David s’est poussé parce qu’il n’était pas aimé assez de ses amis de l’école. Et que personne, personne ne l’a aidé.

Dur d’avoir 6 ans et d’essayer de comprendre le monde dans toute son horreur. Dur d’expliquer l’inexplicable.

Dur de réaliser que parfois, l’amour n’est pas suffisant.

6 réflexions au sujet de « Comment expliquer l’inexplicable? »

  1. L’actualité est pas mal morbide ces temps-ci. Le pire c’est qu’on y devient coutumier. Un père qui élimine ses enfants avant d’essayer de se suicider? Encore un miséreux de plus… Un cardiologue vous dites? Shit…

    Pareil pour l’histoire de ce David. Ça fait partie de l’enfance. Puis les souvenirs désagréables remontent. Les discussions avec Femme qui a aussi eu son lot et la crainte de voir notre enfant vivre la même chose. Va l’expliquer. Va l’éviter.

  2. Je vous comprends, des fois je me dit : mais pourquoi j’écoute les nouvelles!!

    Je ne sais vraiment pas comment j’expliquerais tout ça à mes enfants si j’en avais… Probablement la vérité : que même moi ta maman je ne comprends pas.

  3. Bonjour,

    J’ai lu récemment (dans le magazine Enfants je crois…) qu’on peut leur retourner la question —qu’est ce que tu en penses toi ma grande?– pour que nos enfants puissent trouver en eux une réponse qui leur convient, au niveau de ce qu’ils sont capables d’accepter selon leur âge et qui apaisera un peu leur anxiété.

    J’ai un petit de 3 ans, je voudrais toujours lui cacher les choses horribles de la vie (guerre, drames humains, …)mais ce n’est pas possible!

    Cet article m’a beaucoup aidé pour pouvoir lui expliquer (drôle de mot…)quand il posera sous peu toutes ces questions.

    C.

  4. Ping : Quand comprendre est difficile, voire impossible | Les chroniques du patio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>