J’ai pris des vacances, moi????

Quelle semaine! Samedi matin, 8h00, et je n’ai qu’une envie: retourner sous les couvertures et dormir jusqu’à demain soir. C’est fou hein: on part quelques jours, brûlée du temps supplémentaire fait pour tout mettre à jour avant son départ, et on revient pour faire du temps supplémentaire pour rattraper le temps perdu, même si un collègue vous a remplacé. Bon je sais, je devrais remercier le ciel et ma bonne fortune d’avoir un job grassement payé, mais parfois, je trouve que le prix à payer en terme de qualité de vie est lourd. Surtout pour Mammouth et merveilleuse merveille, que j’ai encore abandonnés 3 soirs cette semaine. Et pas pour participer au grand happening de la mère blogueuse par excellence,  Caroline Allard, une fille bourrée de talents qui mérite amplement tout le succès qu’elle connaît. Nope, ce soir-là, je revenais d’une passionnante journée de réunion à Zottawa…

Ce matin, je remets mes lectures à jour. Tiens, j’aurais bien envie d’appeler un copain, proche de la haute direction de BCE, et qui m’a déjà raconté des choses… me demande bien ce qu’il pense de la nomination de M. Sabia…

Je me désespère aussi du cirque politique, tant à Zottawa qu’à Québec. Vous me connaissez, je ne parle jamais politique. Ou si peu. Sauf pour dire que peu importe la couleur, ce qu’on voit depuis quelques mois ne donne surtout pas envie d’y retourner. Surtout pas.

Au fil de mon rattrapage, j’ai longuement réfléchi à un texte magnifique des soeurs. Un autre texte magnifique, je devrais dire. Celui-là, j’aurais aimé l’écrire.

J’envie aussi secrètement mon amie la banlieusarde, à qui je dois téléphoner. Ça doit bien être le temps des semis de tomates, là. Et comme merveille veut qu’on agrandisse le jardin, en y ajoutant carottes et fèves jaunes, je devrais la consulter. J’aimerais avoir ses connaissances, mais je sais bien qu’elle a travaillé fort pour les acquérir. Tiens, on devrait partir une pétition pour qu’elle soit la prochaine blogueuse invitée à TLMP!

Pour l’instant, je dois réfléchir. On m’a fait une proposition professionnelle. J’hésite. Tout le monde me dit que ce job est pour moi, et il y a certainement des avantages indéniables: le contrôle sur mon agenda – fini de me faire imposer des réunions à 17h00! – la possibilité d’établir un réseau de contacts fabuleux – mais je prendrai bien soin de ne pas devenir « un genre » – une réelle chance de concilier mieux le travail et la famille, etc…

Pourtant j’hésite. J’ai peur. On est comme ça, nous les filles. Ou est-ce juste moi? J’ai peur de me planter, peur de ne pas être capable, peur de … Est-ce ça, vieillir? À chaque promotion professionnelle, j’ai toujours eu la peur au ventre, toujours pensé qu’un jour, quelqu’un réaliserait que j’étais un imposteur. Mais j’ai toujours foncé quand même, en me disant qu’au pire, je tournerais les talons et je ferais autre chose. Cette fois-ci, même en me tenant le même raisonnement, j’ai la trouille. Ou alors, est-ce une petite voix, appelons-la l’intuition?

Oh! well. Je ne réglerai rien ce matin. Autant passer la balayeuse et me préparer à aller au cinoche avec Merveille et sa petite copine.

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à J’ai pris des vacances, moi????

  1. Je te comprends tellement!

    Ces temps-ci j’envie l’insouciance de la jeunesse! Des changements surviendront dans ma vie et je ne sais pas si j’ai la trouille ou s’il s’agit d’une mauvaise intuition. Ça nous ferait tellement plaisir que ce soit de l’intuition, non?

  2. Suzon dit :

    Non, tu n’es pas seule à toujours tergiverser et douter. Et oui, une nouvelle job qui ne t’impose pas des réunions à 17h00 est un gros plus. J’essaie toujours de ne pas oublier que mon travail est juste une partie de ma vie et que ma vraie valeur, elle n’est pas là. Alors ose !

  3. Hoedic dit :

    Chose certaine: quelque soit le salaire, on en revient toujours à l’impression que les sacrifices fait pour le travail n’ont pas été récompensés à leur juste valeur… simplement parce qu’ils ne le peuvent pas.

  4. Tounette dit :

    Quel film vous avez vu ?
    😉

    Tu sais, le syndrome de l’imposteur, je connais, et ta réaction est la meilleure que j’aie entendue face à cette peur.

    La question sans réponse dans ton billet, c’est: est-ce que ça te tente, cette proposition? Tu nous parles de l’opinion des autres, mais pas de la tienne. Juste de ton hésitation. Bonne réflexion

  5. bibco dit :

    Étant dans la situation d’une fille dont le chum brillant est au chômage depuis 6 mois et pas prêt de retravailler ( crise immobilière oblige ) je te dirais de prendre ce qui va te convenir le mieux, et de la jouer sûre! C’est une belle chance d’avoir le choix alors profites en. Je suis certaine que tu prendras la meilleure décision pour toi et ta famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>