Toi pareillement, grandes dents! *

À quelques heures de quitter la maison pour aller défoncer l’année avec des amis chers, permettez-moi de nous souhaiter, collectivement, une bien meilleure année 2011. À grands traits, biffons caviardons 2010, et laissons-nous la fenêtre grande ouverte à une année moins cynique, moins centrée sur nos nombrils, moins tweetesque. Laissons la porte ouverte à l’amitié chaleureuse, aux rencontres avec du « vrai » monde, à la joie pure, à la crainte sans fondement qui nous fait avancer, aux émotions qui nous font réfléchir et à la douceur de l’amour des nôtres.

Laissons-nous l’esprit ouvert à la découverte, au risque assumé, à la volonté triomphante du bien commun.

C’est ce que je nous souhaite. À chacun et chacune d’entre vous qui persistez malgré mon manque de régularité, merci de passer et de laisser vos commentaires. Merci de votre générosité. Et que du bon, que du meilleur, que du parfaitement parfait pour 2011!

* Merci à Mère Indigne pour l’inspiration du titre! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>