ouais…

Vous souvenez-vous du 11 septembre 2001? Très clairement: dans une salle de réunion, en train de négocier pour ne pas finir avec une loi de retour au travail, jusqu’à ce que mon adjointe vienne me chercher pour me dire qu’un avion avait percuté une des tours jumelles. J’ai vu en direct l’autre avion percuter l’autre tour et, horrifiée, j’ai compris que le monde, mon monde, ne serait plus jamais pareil. Les heures et les jours qui ont suivi ont été complètement fous, tant au plan professionnel que personnel. Un nom, inconnu jusque là, est venu incarner le « mal ». Oussama. Bin. Laden. Bush le voulait, dead or alive. Ironique que ce soit Obama qui annonce sa mort, non?

Va-t-on se rappeler aussi clairement, dans 10 ans, ce que nous faisions le soir ou nous avons appris son décès? Peut-être pas. Mais ce soir, ce n’est pas la fin de l’attente. Ce soir, j’ai peur, encore plus qu’en 2001. On aurait tort de penser que c’est la fin du terrorisme. Ce soir, nos voisins américains se sentent probablement vengés. Moi, je pense à Merveilleuse merveille, endormie, qui ignore ce qui est en train de se passer. On tourne une page, c’est vrai, mais j’aimerais avoir l’assurance tranquille que tout va redevenir comme avant 2001.

Les bons gagnent tout le temps. Vraiment? Je veux y croire. Mais y’a une petite voix qui me dit qu’avant qu’on écrive FIN à cette histoire, il nous reste quelques chapitres à vivre, et qu’ils n’auront peut-être rien du conte de Disney…

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à ouais…

  1. Mijo dit :

    Chez moi en France, j’ai appris sa mort à 5H du matin. Mal réveillée, j’ai d’abord cru que la journaliste s’était trompée et parlait de Khadafi en Libye puisque son plus jeune fils avait été tué quelques jours plus tôt. Eh bien non, c’était bien de Ben Laden.
    Deux heures plus tard, mon plus jeune, âgé de 10 ans 1/2, en tournant sa petite cuillère dans son bol de chocolat au lait disait qu’il se souvenait du 11 sept 2001 ?!!!
    Mais non châton, tu venais juste d’avoir un an à la fin août, impossible que tu t’en souviennes mais il est sûr que tu en as souvent entendu parler.
    Mais peut-on vraiment mettre le mot FIN, pas certaine. Mais ça, je ne le lui ai pas dit, un peu rude de parler de cela dès le petit-dej quand on a 10 ans 1/2, qu’il fait beau dehors et qu’il est presque l’heure d’aller à l’école, de retrouver les copains.

  2. Marie-José dit :

    Bonjour Mijo! Contente de vous revoir. Vous avez parfaitement raison: laissons-leur le peu d’innocence qui leur reste. Merveilleuse merveille en a déjà bien assez avec les récits d’infanticides horribles que nous entendons ces jours-ci et que j’essaie de lui épargner autant que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>