Septembre? Déjà? Vous êtes sûr? Nah…

Ce matin, en changeant la feuille du calendrier sur le frigo, je me suis dit qu’il était impossible qu’on soit déjà en septembre. Déjà. Me semble que j’ai mis la feuille de juillet il n’y a que 15 jours.

Et pourtant, l’été tire à sa fin. Ça se sent dans la fraîcheur matinale, alors qu’il est plus difficile de siroter le café sur la terrasse sans d’abord enfiler une p’tite laine. Ça se voit dans la noirceur qui se pointe plus tôt, et dans les fleurs qui ont la tête basse. Ça se touche dans la piscine qui est maintenant glaciale.

L’été a passé trop vite. Entre les sorties, les angoisses, les peines,  les joies, les plaisirs simples de partager avec des amis une bonne bouffe bien arrosée, le temps a filé. Entre le travail, la farniante des samedis matins, le pas d’horaire, juillet a fait place à août, mon mois préféré. Après une pause-vacances chez grand-maman, le retour en classe s’est pointé. MM a repris le chemin de l’école le coeur léger, fière d’être une grande avec enfin un vrai sac à dos – fini, maman, les jolis sacs Louis Garneau, c’est trop bébé! – et un sac à lunch de dame.

Je me suis fait violence: MM a 9 ans, elle doit gagner en autonomie. Ce matin, je l’ai laissé partir toute seule, à pied, pour l’école. Bon, c’est pas un exploit, plein d’autres enfants le font. Et puis, une fois franchi le parc qui jouxte la maison, il n’y a qu’une rue à traverser, et la brigadière veille au grain. Et honnêtement, ces quelques minutes gagnées à ne pas l’accompagner m’appartiennent, pour un second café.

Faut dire que ma routine à moi n’est pas encore en opération, puisque je suis en vacances jusqu’au 12 septembre. J’aime prendre mes vacances à ce moment-ci de l’année: il fait encore beau, et j’ai du temps pour moi. Du temps pour aller petit déjeuner avec ma best, comme dit ma fille. Du temps pour désencombrer la maison – c’est fou comme on accumule du stock inutile! Du temps pour enfin mettre de l’ordre dans la paperasse, tâche que j’ai eu tendance à négliger les derniers mois. Du temps pour  lire, du temps pour écouter des émissions sérieuses ou non – America’s next top model vient en tête de liste de ce que j’appelle mes émissions vide-coco.

Du temps pour faire le point. Dans 6 mois, j’aurai 50 ans. J’arrive pas à y croire. Sur FB, un groupe souligne les 30 ans de la Ligue Universitaire d’Impro, à laquelle j’ai participé comme membre de l’équipe technique à ses débuts. 30 ans? 30 ans! L’âge, au fond, c’est un chiffre, pas un état. Dans ma tête, j’ai 30 ans. Mon corps me dit parfois le contraire, mais dans ma tête, j’ai 30 ans. J’ai de la misère à croire qu’on est déjà en septembre, alors comment envisager que j’aurais 50 ans hein?

Professionnellement, ça brasse aussi. D’ici quelques mois, si on ne les a pas prises pour moi, j’aurai des décisions à prendre. J’ai toujours eu tendance à faire confiance à ma bonne étoile, mais tout à coup, j’ai l’impression que cette fois, il faut que je planifie. Peut-être est-ce le temps de faire le saut vers autre chose? Mais que sais-je faire d’autre? Faudra que je réfléchisse sérieusement.

Mais pour le moment, je me laisse porter par la vie. Ma vie.

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Septembre? Déjà? Vous êtes sûr? Nah…

  1. Quelquepart dit :

    Et oui… l’été est passé trop vite. Et je t’envie de pouvoir encore te prélasser dans ce petit cocon de vacances juste à toi. L’an prochain, je te vole l’idée et je prends moi aussi une semaine en septembre juste pour toi. L’an prochain… C’est dans une éternité et Dieu sait où on sera l’automne prochain, tant de choses pourraient se passer d’ici là. J’espère qu’une chose demeurera c’est le plaisir qu’on a à se lire et à se voir pour dîner ou faire un BBQ ensemble et en profiter pour bitcher,…oh à peine….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>