Yoga? Moi? Vraiment!

Bon. Encore un aveu. Je ne suis pas une sportive née, même que je déteste ça. À une certaine époque, j’aimais fréquenter le gym, j’y trouvais même un certain plaisir à me dépasser. Depuis la naissance de Merveilleuse merveille, mes activités physiques se sont résumées à courir après elle et à marcher de la maison à l’arrêt d’autobus. Pas que je n’ai pas eu l’intention de m’inscrire au gym. Mais les horaires de celui près de la maison, et mes propres horaires, semblaient bien peu compatibles.Quant à y aller sur l’heure du lunch, j’admire de toutes mes forces mes collègues qui le font, mais très peu pour moi.

Merveilleuse merveille vieillissant et prenant de l’autonomie, les horaires de Mammouth se stabilisant, il m’est venu à l’idée que cet automne serait propice à un programme de remise en forme qui me permettrait d’aborder les rivages de la cinquantaine plus en forme que maintenant. Mais une fois cela dit, on fait quoi?

L’enthousiasme d’une copine pour le yoga chaud m’a séduit. Comme je sais qu’elle a des problèmes de genoux, son enthousiasme ne pouvait que me conforter dans l’idée que ce n’était pas impossible pour moi. Alors pourquoi pas essayer?

Nous nous étions donnés rendez-vous ce matin au centre de yoga chaud près de chez-moi, avec une autre amie à moi. Le centre est neuf, immaculé, les gens sympathiques. Nous étions 4 au cours, avec une prof généreuse de son temps et de ses conseils.

Ai-je aimé? Commençons par dire que j’ai survécu. Et que j’ai surtout mesuré l’étendue du désastre de ma non forme physique. Non seulement je ne suis pas souple, mais j’ai des blocages partout – aux hanches, aux genoux, dans le dos. La chaleur tropicale doit cependant beaucoup aider à assouplir les muscles.

J’ai eu plus de problème avec le blabla de la prof. Je sais, le yoga c’est aussi un état d’esprit, un esprit sain dans un corps sain, etc. J’ai failli décrocher quand elle a répété à plusieurs reprises qu’il fallait faire « fondre son coeur »… moi, c’est plutôt ma graisse que je veux faire fondre, tsé! Mais bon, j’en viendrai sûrement à être capable de me fermer les oreilles, à défaut de me sentir totalement confortable avec le vocabulaire spécialisé du yoga.

Au final, je pense que je vais me donner une autre séance avant de prendre une décision. À condition d’être capable de marcher demain…

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Yoga? Moi? Vraiment!

  1. Johanne dit :

    Entre « faire fondre son coeur » par le yoga chaud et « réaligner ses chakras » avec un bon massage, peut-être te tourneras-tu un jour vers la « méditation du chakra du coeur », un exercice éprouvé basé sur la tradition sufi, qui date de centaines d’années. 😉 Blague à part, je crois que ça prend un certain temps à bien intégrer les principes du yoga. Il m’était arrivé un peu la même chose il y a quelques années avec le Pilates mais une fois qu’on s’est habitué, on est tellement plus fluide !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>