Le dernier droit

Ça y est. Dans moins de 26 jours, j’y serai.

Pourtant, j’étais zen. Après tout, ce n’est qu’un chiffre. L’important, c’est comment on se sent dans son corps, non? Et dans sa tête, hein? L’idée même de souligner, avec les gens que j’aime, cet anniversaire charnière me séduisait. Ben oui, faisons un gros party, invitons les amis, fêtons, célébrons! Après tout, ça se mérite, le demi-siècle.

Pourtant, j’étais zen. Bon, disons que cette année, les conditions gagnantes ne sont pas tout à fait réunies. L’incertitude au travail n’aide pas. La fatigue aussi, avec ce drôle d’hiver qui n’en finit pas de ne pas savoir s’il fait froid, chaud, tiède, neige, pluie.

Pourtant, j’étais zen. Jusqu’à une discussion avec ma mère qui m’a avoué ne plus dire l’âge de son ainée (moi) parce que ça la vieillit trop!

Le temps de verbe, ici, est important. J’étais. Je ne le suis plus. Plus du tout. Les cheveux blancs, les pattes d’oie, les articulations récalcitrantes, les symptômes de la pré-ménopause… arggggg! Je ne veux plus. Je ne veux pas! Rien! Pas de party, pas un mot, pas une seule allusion. Rien. Rien du tout! Forever 49! Compris????? F.O.R.E.V.E.R. 49. Point à la ligne.

…..

Ce moment de panique était une gracieuseté de mon calendrier qui m’a rappelé que je venais d’entamer le dernier droit.

Mammouth, si tu me lis, pas nécessaire de tout canceler… j’ai le temps de changer d’idée :-)

 

9 réflexions au sujet de « Le dernier droit »

  1. Meunon, toi, t’es forever 42. J’en suis sûre. Et comme t’es une petite jeunesse, tu refuseras pas un party. Demi-siècle, demi-siècle, c’est rien qu’une expression.

  2. C’est qu’un anniversaire de plus… Mais oui je sais c’est quelque chose quand même changer de dizaine: j’ai atteins les 40 ans cet hiver! Mais ça m’a pas fait un pli, sérieusement. Ma mère elle a eu 60 ans cette été, et là c’est différent. On ne peut plus souligner son âge, aucune allusion n’est permise. J’imagine que dans 10 ans je commencerai à y penser aussi!

    • C’est ce que je me disais itou, c’est juste un chiffre. J’ai pas fait ma « crise de la quarantaine », enceinte que j’étais jusqu’aux oreilles. Mais là, c’est pas le chiffre, c’est la réalité qui m’atteint. Pas profondément, mais juste assez pour que ça soit fatiguant.

  3. Je joindrai le club des joyeux cinquantenaires en août prochain comme tu le sais… À ce jour, je n’ai pas d’appréhension mais je dois dire que j’ai pour exemples, mieux, pour modèles une mère et cinq soeurs qui m’ont précédée dans la démarche et chacune a bien vécu ce passage. Toujours en forme à 80 ans, ma mère ne les paraissait pas… Bref, j’espère bien vieillir en beauté comme elle et vivre avec sérénité ce défilement du temps face auquel on ne peut rien. Autrement, quelques bons verres de vin peuvent aider à oublier, voilà pourquoi il faut fêter !!

    • Je pense à ma grand-mère, et je vois ma mère, qui ont eu des vies tellement différentes, mais qui sont toutes les deux de très belles femmes. Elles ont su prendre soin d’elle, tout en prenant soin de nous. Souhaitons que l’hérédité soit de mon bord! Et t’en fais pas, amie Johanne, je boirai à ta santé, à la mienne, à la nôtre, et à notre amitié qui vieillit si bien! :-)

  4. L’important, c’est plus la forme que l’âge. On peut avoir quarante ans et avoir de la misère à monter un escalier et cinquante et courir un marathon. L’âge, on n’y peut rien, la forme, là, on n’y peut tout.

    • Vous avez raison, Femme libre. Et je devrais me donner ce coup de pied au derrière pour me remettre en forme. Je me le dois, à moi d’abord, et ensuite à ceux que j’aime, à commencer par le Mammouth et la merveilleuse merveille. Et mes fidèles lectrices :-)

  5. On a le droit de ne pas vouloir de party, de ne pas se faire tourner le fer dans la plaie comme on dit. On aura beau dire « C’est juste un chiffre »…reste que ça nous frappe, les années passent, nos chandelles s’accumulent, même si on ne veut pas changer de chiffre, de dizaine.

    Tu dois être très belle avec tes pattes d’oie et tes cheveux expérimentés.
    Ton coeur, lui, je suis certaine, n’a pas d’âge. C’est ce qui compte, sans vouloir faire de jeu de mots!!!

    P.S. Merci de ta visite et de ton commentaire chez moi. J’espère que Quelquepart l’a lu;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>