Petit train va loin

Demain, ma merveilleuse merveille et moi entamerons ce qui est en voie de devenir un pélerinage annuel chez grand-maman, au Saguenay. Et en train, à part ça.

10 heures de train. À condition qu’il fasse beau. Qu’il n’y ait aucun pépin. Que le train ne déraille pas. Qu’un groupe scout n’ait pas envie de « crisser là » l’expédition en portage en plein milieu de la forêt mauricienne et fasse arrêter la grosse machine à la dernière minute (non, je n’invente rien! C’est du vécu, les zamis!) Autrement, on sait quand on part, mais on ne sait pas quand on arrive! Et puis quoi, vacances doit rimer avec aventure! (tout confort, on s’entend. Des toilettes. Un wagon-restaurant. Des sièges confortables et du personnel stylé.)hourglass.png

Et puis le train, c’est merveilleux pour voir du paysage. Un arbre. Deux arbres. « oh! t’as vu, ma chérie, un bouleau! » s’exclame-t-on joyeusement dans la première heure, une fois sortis de Mourial. Après 10 heures, 4 zillions d’arbres, quelques milliers de lacs, ça sonne plus comme « je sais, je sais! Encore un arbre, taboire! Môman veut voir une tour à bureau, elle! Elle veut sa dose de smog! »

Et on rencontre plein de gens sympatiques, dans le train. Tiens, l’an dernier, ma merveilleuse merveille de 3 ans s’est fait plein de grands-mamans et de grands-papas dans le train. Tout le monde voulait l’adopter. 5 minutes. Et c’est fou comme de provoquer une file à la toilette parce que merveilleuse merveille est fascinée par le mécanisme qui permet d’évacuer le contenu du gros bol en stainless steel (pas de toilette en porcelaine, chez Via! Nennon: du stainless steel. A quoi servent vos taxes, chers contribuables, hein???) fait de vous une personne à qui tout le monde veut parler…

Pourquoi est-ce que je m’inflige cette torture? Parce que j’adore! Et parce que j’ai besoin de créer des traditions, des souvenirs avec ma fille qui seront autant de points d’ancrage lorsque les tempêtes arriveront. Elle est bien petite, mais elle se souvient avec précision du voyage de l’an dernier. Alors ça vaut le coup. Ce soir, elle est excitée comme une punaise. Et moi aussi.

Bon, c’est pas tout, ça! Faut finir les bagages et se coucher à une heure raisonnable, si on veut avoir l’énergie pour affronter l’aventure!

Je vous laisse mammouth. Prenez-en soin. On sait jamais, un mammouth tout seul, peut-être que ça s’ennuie…

3 réponses sur “Petit train va loin”

  1. On dit pas « Les voyages forment la jeunesse » ?

    C’est vrai qu’en train, il en arrive des choses… je le prends souvent durant l’hiver pour me rendre à QC, c’est quand même plus sécuritaire que la route… mais il y a quelques fois des retards. Une chance qu’il y a des employés de Via qui sont bien drôle… du genre

    « Bonsoir Mesdames et messieurs… vous avez remarqué que le train n’avancait plus ? Et bien, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle… la bonne c’est qu’il n’y a pas de morts mais la mauvaise c’est que le train avant nous a rencontré un chariot plein de foin sur la voie… » ce soir, je suis arrivée chez moi 2 hres plus tard… »

    ou

    « Bonsoir Mesdames et messieurs… une petite devinette… saviez-vous que Via offre un train jusqu’à Halifax ? Les gens répondent « non » et bien l’employé de Via nous réponds… « et bien on va se tasser sur la voie d’évitement et le laisser passer, c’est pour cela qu’on recule!!! »

    Bon voyage !

  2. C’est drôle ce que tu racontes sur les trains! Ils se trouvent que je travaillent comme étudiante pour l’été pour la dite compagnie de train fédérale! Et ma maman et mon papa travaille aussi pour la dite compagnie! (j’ai pas eut la job d’été pour rien!) Alors dans mes souvenirs d’enfant, j’ai plein de voyages en train comme celui que tu racontes et c’est toujours tellement fantastique pour un enfant! Enfin, moi j’était toujours surexitée à l’idée de prendre le train! Et pour ce qui est des retards, je te l’accorde, surout le train qui va au Saguenay, ils n’est pas trop souvent à l’heure! Faut pas être pressée! Je te tout de même souhaite donc un bon voyage dans l’univers du train! En espérant que ta chérie sera aussi populaire à bord du train cette année!

  3. « Encore un arbre, taboire! Môman veut voir une tour à bureau, elle! » Merci pour cette phrase si drôle! On sent les heures du voyage, dedans!

    Et puis, génial l’idée de tradition. Celle du train en plus pour aller voir la famille! J’ai pris le train une fois dans ma vie, à cinq ou six ans, et ça a constitué tout un souvenir, oh oui.

    Bon voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.