Je sais pas vous autres, mais moi, ça me fait mourir de rire

Suis-je cynique? Probablement. Enfin, un peu. Non, beaucoup! Mais parfois la nature humaine me fait mourir de rire.

Le dernier exemple: le traficant de drogue qui se bat contre Revenu Québec qui lui a envoyé un avis de cotisation de 361,000$ pour taxes non payées sur la vente de dope. Je ne sais pas qui, du traficant ou de Revenu Québec, est le plus fou. Il doit y avoir une connection qui ne se fait pas dans mon cerveau, mais ce genre de truc, c’est de l’humour absurde, pour moi… Je ne connais rien au monde de la dope, mais je sais pas, j’imagine mal le traficant en train de remplir son rapport trimestriel de TSP/TVQ et de faire son chèque à l’ordre des gouvernements. Bon, je comprends qu’on peut peut-être assimiler le traficant à un travailleur autonome, mais quand même.

Et vous? Y’a des trucs comme ça qui vous font sourire, rire, hausser les sourcils? Racontez, ça brisera la grisaille de ce matin moche de novembre!

 

Une réponse sur “Je sais pas vous autres, mais moi, ça me fait mourir de rire”

  1. Le même trafficant de drogue est arrêté. Dix ans. La neuvième année, il a droit d’aller en maison fermée de thérapie pour sa « toxicomanie » (lire, être dans un milieu beaucoup plus agréable que la prison, même si). Donc, le trafficant en question, tatoué là où il se doit du symbole qui dit qu’il a déjà tué (plusieurs fois), se retrouve dans un « cercle de confiance » avec d’autres toxicos en désintox.

    Tenir la main d’un Hells tatoué dans un cercle de confiance, moi, ça me fait mourir de rire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.