Une porte se ferme. Une porte s’ouvre.

Vendredi dernier, la porte s’est refermée une dernière fois sur la garderie. Et merveilleuse merveille n’était pas peu fière: enfin, après les vacances, elle rejoindra les grands sur la route de l’école, la vraie! Et puis, comme c’était la veille de son anniversaire, il y a eu un gâteau, et des câlins, tout plein de câlins. Et moi, canal lacrymal tout ouvert, j’ai versé quelques larmes sur la fin de cette étape. Je n’ai plus de bébé. Son visage change, son attitude change. C’est ma petite fille – mon ado de 5 ans. Mais pour moi, c’est toujours mon bébé d’amour, ce magnifique cadeau de la vie, cette chance unique de me reconnecter avec les vraies affaires.

Merveilleuse merveille a eu 5 ans ce weekend. Et trois fêtes d’anniversaire: à la gardo, avec ses copines dimanche midi et avec la famille élargie dimanche soir. Sans compter samedi soir, ou toute la famille élargie de Mammouth a accueilli cette nouvelle petite blondinette en lui chantant bonne fête autour du feu de camp! Une orgie de cadeaux et de gâteaux! Mais surtout, beaucoup d’amour. De la voir, avec ses copines, têtes blondes et brunes mélangées, discuter sérieusement barbies et pollypockets m’a fait réalisé que bientôt, elles discuteraient garcons et mascara. Nous sommes bien entourés: une famille agréable, avec ses hauts et ses bas, des amis adorables. On peut rien demander de plus, non? Sinon que ça continue!

Oui, une porte se ferme sur mon bébé. Et une autre s’ouvre sur ma petite fille qui s’apprête à entrer de pied ferme dans ce nouvel univers. Et c’est très bien comme ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.