Les chroniques du patio Là où fleurent bon la résine de synthèse et le p'tit rosé estival

6 juillet 2008

Faire une banlieusarde de soi-même

Filed under: Coups de coeurs — Marie-Jose @ 07:54

Non, je n’ai pas son talent pour les petits pots et encore moins pour les bouquets (et je ne parle même pas du potager: pour me rassurer sur l’état de mes plants de tomates, je suis arrêtée chez-elle l’autre jour pour comparer. Elle m’a traitée de banlieusarde gonflable. Ou gonflée? ). Je n’ai pas non plus sa patience à lui, mais j’irais volontier m’approvisionner dans son garde-manger!

Et ne pensez surtout pas que je vais transformer ce blog pour devenir la Nigella de la Rive-Nord! J’ai ses rondeurs (et même un tantinet plus…), je peux fort bien imiter son accent, mais là s’arrête la comparaison!

Mais comme c’est le temps des fraises, et qu’elles sont particulièrement goûteuses ces jours-ci (Daniel Pinard, sort de ce corps!), je partage avec vous un petit secret pour vous permettre de prolonger le goût de l’été:

Dans un grand chaudron, préparer un sirop simple (quantité égale de sucre et d’eau). Y ajouter une gousse de vanille ouverte, et porter à ébullition. Laisser bouillir, sans toucher, pendant 10 minutes.

Entretemps, laver et équeuter vos fraises (je fais cette recette également avec des framboises et je me promets d’essayer les bleuets et les mûres) et remplisser vos pots Masson à pleine capacité. Verser le sirop bouillant sur vos fruits, refermez le couvercle (que vous aurez fait ramollir) et faites bouillir pendant 10 minutes. Vos fruits restent entiers, ce qui les rend encore plus appétissants.

Ou alors, mettez vos pots au frigo, sans les faire stériliser. Ne vous inquiétez pas de la durée de conservation: je vous mets au défi de garder ces fraises plus d’une semaine!

Ces fraises, sur du gâteau des anges, nappées de leur sirop qui aura pris une belle couleur rosée, et d’une touche de crème, c’est tout simplement génial! Et si vos invités se retiennent pour ne pas finir leur assiette « à la langue », vous saurez pourquoi!

10 commentaires »

  1. Pas les framboises de grâce!!! J’en veux une tarte comme grand-maman faisait, que des tartes, servies tièdes, avec la pinte de lait dehors, les doigts courbés qui tremblent quand ils servent le délice! Mais pour les fraises, j’avoue, surtout si tu t’en mets dans le yaourt maison 😉 Je vois Peynard ramasser ça moi! 😉

    Commentaire by ExIvrogne — 6 juillet 2008 @ 09:36

  2. Oh wow…. Ça a l’air délectable ça!
    Mon chum est le roi du pot masson… je vais lui passer ma commande.

    Commentaire by MHH — 10 juillet 2008 @ 13:47

  3. j’en salive d’avance !

    (ça se fait pas pour un premier com’ sur ton blog !) 😉

    Commentaire by Mona — 11 juillet 2008 @ 04:29

  4. Menoum! C’est moi qui ai envie de gonfler, là…

    Commentaire by Martine la banlieusarde — 14 juillet 2008 @ 07:10

  5. @ex: la tarte juste un peu chaude et le lait bien froid? Et la garniture un peu caramélisée sur le rebord? Coming up!
    @MHM: dis donc, chum voudrait faire un échange de pots? S’il fait des cornichons sucrés, je suis partante pour échanger de la sauce tomate!
    @Mona: bienvenue sur mon patio! Et vous en faites pas pour ce qui se fait ou non ici… on est pas regardant! Tirez-vous une chaise, ça va bientôt être l’heure du rosé!
    @Martine: attends de voir mes tomates! je m’épates moi-même!

    Commentaire by MJ — 16 juillet 2008 @ 21:23

  6. L’an dernier, Mex, qui est l’as des as des pots Masson chez nous, s’était trompé en achetant des courgettes au lieu des cornichons. Ça a tout de même été potable.
    C’était également trompé dans le dosage vinaigre/betteraves. On en mange encore, mais à très petites bouchées !
    Même affaire dans son trip petits oignons doix devenus féroces. Doubler les épices, c’est pas envisageable.
    On a offert aux invités du mariage l’été dernier des confitures bleuets-porto-sucré. En se trompant dans la quantité de porto, hahem, on était pas mal saoul au déjeuner !

    Tout ça pour dire que cette fois, je lui imprime ta recette. Qu’on suivra à la l-e-t-t-r-e. On tartinera nos toasts à manger au chalet avec Georgette la tortue !

    Commentaire by Intellex — 17 juillet 2008 @ 00:15

  7. @Intellex: j’ai relu deux fois… tu veux faire de la tartinade de Georgette? :-) Ceci étant dit, je suis prête à partager itou ma recette de sauce tomates qui permet, à -300 l’hiver, de goûter l’été sur les pâtes…

    Commentaire by mj — 17 juillet 2008 @ 09:10

  8. Ça m’apprendra à écrire rapidement quand je suis endormie !!! À manger au chalet « en compagnie » de Georgette, qu’on imagine quelque part entre la table à manger et la calvette en arrière… pas dans l’assiette, surtout pas !
    😉
    Faites-moi goûter l’été à l’hiver, je vous implore ! (En autant que Mex finisse par comprendre que dans certaines recettes, c’est « ok » de suivre la liste des ingrédients sans toujours ajouter… trop de grains de sel !)

    Commentaire by Intellex — 17 juillet 2008 @ 12:34

  9. @ MJ: Je note là, je note bien fort… parce que les vacances commencent demain 😉

    Commentaire by ExIvrogne — 17 juillet 2008 @ 21:10

  10. @ Intellex: si Mex rate la recette de la sauce tomate, je vous suggèrerais de l’éloigner dorénavant de tout contenant ayant une vague ressemblance avec un pot Masson… Pour la recette, tout vient à point à qui sait attendre: en août!
    @Ex: faudra m’aviser quelques heures d’avance… question de pas rater la caramélisation et de mettre le pichet de lait au froid. Un peu de crème fraîche avec ça? :-)

    Commentaire by Marie-José — 17 juillet 2008 @ 21:25

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Powered by WordPress