Blogodépendance

La vie est parfois drôlement faite, et je crois fermement qu’il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous qu’on accepte ou qu’on refuse.

En début de semaine, je croise sur MSN une copine virtuelle de longue date. Nous ne nous sommes jamais rencontrées, mais périodiquement, nous prenons de nos nouvelles via une brève conversation. Pas d’exception cette semaine: on se croise, nous sommes toutes les deux attendues quelque part, pas le temps de jaser. Je lui refile l’adresse des chroniques, en lui disant: tiens, tu sauras tout de moi.

Ça a fait des petits. Satine a désormais son blogue, et passe ses journées à faire du « blogjumping »… Je l’ai rassurée: la blogodépendance n’est pas encore reconnue comme une maladie mentale. Mais j’y travaille!

Bienvenue dans la blogosphère, Satine!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.