Y’a des matins

… comme ce matin. Où on se demande pourquoi on s’est levé, pourquoi on se fend le *** à essayer de plaire à tout le monde. Pourquoi on a pas choisi de faire carrière dans un autre domaine…

Puis, kek part au fond de sa tête, une p’tite musique… une p’tite voix de p’tite fille qui chante « chaque jour » et en surimpression, le sourire d’un mammouth aimant qui écoute sa fille chanter…

 Et finalement, on se dit, comme Marjo, que « y’a des matins »…

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>