Hum.. manifestement… comme qui dirait…ouais… m’enfin…

Après avoir tergiversé (non mais, quel beau mot, hein!), j’ai finalement demandé au gentil dépanneur du coin de regarder si, par hasard, je ne serais pas une nouvelle et heureuse millionnaire.

« Vous voulez bien m’annoncer doucement que je n’ai pas besoin de retourner au bureau? »

L’oreille aux aguets, le coeur battant, j’ai espéré le petit « dingdling » de la maudite machine, m’annonçant un gain quelconque…

En vain… alors manifestement, comme qui dirait, j’vais continuer et le boulot et le blog!

Une réponse sur “Hum.. manifestement… comme qui dirait…ouais… m’enfin…”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.