C’est décidé!

Après avoir gagné Si je gagne le gros lot de 29 millions ce soir, j’engage quelqu’un pour écrire sur mon blogue! :-) travailler à ma place!

Mise à jour: je dois pas être pressée d’être multimillionnaire, j’ai même pas vérifié les numéros gagnants encore, 24 heures après le tirage…

Et si elle décide de faire un post-doctorat, ça va faire combien de cérémonies de graduation???

Fête au village, hier. Ma merveilleuse merveille « graduait » de son année de garderie. Oui, graduait! En fait, c’est ce qui était écrit sur le billet, sur le programme, partout! Avec bambins en toge et mortier… Vous ai-je dit que ma merveilleuse n’a que 3 ans et trois quart? S’il faut assister à toutes ses « graduations », on a pas fini de se taper la sortie familiale!

Bon j’avoues… j’ai pleuré! Sous le regard ahuri de mammouth… Ben quoi! Voir ENFIN la chorale de la garderie chanter « Chaque jour » (un grand succès de l’horrible Caillou, semble-t-il), puis le réchauffement de karaté et enfin la scènette de « Au feu, les pompiers », ça vient vous chercher l’émotion dans le tréfonds de la môman, je vous le jure.

Ca fait pas oublier cependant que TOUS les groupes ont fait la même chose, entrecoupés de tirages, en sus des remerciements d’usage envers la direction, les éducatrices (qui font un travail remarquable, je le dis haut et fort), le comité de parents, etc, et j’en oublie, et j’en remets, et je vous dis à l’an prochain: bref, un 3 heures qui en a paru 6… Et je vous raconte pas pour le repas à l’italienne, délicieux mais pas très Weight Watchers. Si, tout de même, pour vous dire que de demander à des parents de vêtir leur tout petit avec un t-shirt blanc quand on mange italien, ça frôle le sadisme, m’enfin…

Tout ça est maintenant en vidéo, gravé sur CD pour la lointaine grand-maman qui n’a pu assister à la mémorable cérémonie. De heures de plaisir en perspective! Et merci au parrain qui s’est tapé non seulement la longue route, mais tout le spectacle, par amour pour sa filleule!

A votre avis, ce serait grave de sauter une année sur deux?

Son premier vol à l’étalage

Je suis l’heureuse maman d’une préadolescente de 3 ans et trois quart…avec tout ce que ça comporte de joies, de bonheurs, d’angoisses et de pétages de coches.

Ce matin, petite sortie mère/fille: l’épicerie et accessoirement, un détour à la banque – faut ben payer les comptes, hein! Après avoir passé une heure à refuser les bonbons, les chips, le gilet de Dora (vive les épiceries où on trouve de tout!), les popsicles vert lime et la slush au nom évocateur de « lipposuccion », je cède pour des crayons feutres. Après tout, les siens sont finis, et comme mère, puis-je refuser à mon enfant de laisser s’épanouir son talent artistique? Nah… Mais non, Choupinette, pas le cahier à colorier, y’en a des tonnes à la maison. Et non, pas de jolis collants non plus, ça aussi, y’en a des tonnes…

En sortant de la banque (ça aussi, vive la joie du mélange fruits »/légumes/guichet…), ma choupinette à moi, cet ange à qui on donnerait le bon dieu sans confession avec ses grands yeux de biches et ses boucles blondes, sors de dessous son imper une carte de collants… « C’est joli, hein maman »

J’ai hésité entre le rire et la nécessité de lui expliquer qu’on ne prenait pas des choses au magasin sans demander la permission et surtout sans les payer. Je l’ai prise par la main, en retenant mon fou rire, l’ai ramenée au magasin où elle a remis l’horreur (parce que c’en était une, croyez-moi) dans le présentoir et l’ai forcée à faire des excuses au gérant du magasin qui avait lui-même du mal à contenir sa bonne humeur. Penaude (c’est qu’elle est orgueilleuse, la Choupinette), elle a juré qu’elle ne le referait plus. N’empêche… vais-je devoir me transformer en douanier de l’aéroport Pearsons et fouiller ma fille à chaque sortie? Nah… je demanderai à son père de s’en charger…:-)