Rage

Depuis hier, j’ai une colère sourde qui m’habite. Et de grands questionnements. Sur le droit à l’information. Sur la course aux « scoops ». Sur ce qui pousse des jeunes de 14 ans à faire un pacte de suicide. Sur ce qui pousse un journaliste à dévoiler qu’un député s’est probablement suicidé.

J’en rage.

Suis-je plus sensible parce que je connaissais le député et que ça ne fait pas de sens? Peut-être. Probablement. Mais je ne comprends pas pourquoi LCN et Claude Poirier se sont sentis autorisés à divulguer une information qui peut être interprétée de tant de façons. Le droit à l’information du public? Et celui de sa famille à vivre sans cette tempête lui? Déjà que j’imagine que nombreux étaient ceux qui voulaient aller rendre un dernier hommage à Benoît, mais là, si j’étais sa conjointe, je me demanderais qui est là par affection, par respect ou qui y est simplement pour satisfaire une curiosité morbide. J’entends déjà les chuchotements sur les possibles « explications »…

Perdre un conjoint, un papa, un fils, c’est déjà difficile à vivre. Le perdre sous les feux des projecteurs parce qu’on est connu, ça l’est encore plus. Mais vivre son deuil dans la suspiscion publique, c’est odieux. So what s’il s’est suicidé? Était-il d’intérêt public que d’en parler maintenant????? Parce qu’il était une personnalité publique? Une de nos grandes forces, ici, c’était – et j’utilise le terme au passé sciemment – qu’on a toujours réussi à garder presqu’étanche la vie publique de la vie privée de nos politiciens. Plus maintenant. Et je trouve ça d’un triste.

Tout comme je trouve d’un triste que deux jeunes pensent que la seule issue est la mort. Et ça me fait peur. Pour ma merveilleuse merveille, mais aussi pour les enfants de Mammouth. Ce sont de beaux enfants, équilibrés, qui aiment la vie. Et pourtant, c’est tellement fragile, l’amour de la vie. Ça me questionne sur ce que nous, comme parents, nous offrons à nos enfants. A force de leur faciliter les choses, en faisons-nous des êtres incapables de passer par-dessus la moindre contrariété? Comprenons-nous bien: je ne blâme pas les parents d’enfants qui se suicident, loin de là. Ils sont souvent les derniers à comprendre le geste.

C’est comme société que nous sommes malades. Collectivement.

Ce contenu a été publié dans Coups de gueule. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Rage

  1. La copine du Nord dit :

    J’ai aussi trouvé ça… totalement déplacé. Déjà que le doute était présent, le commentaire de M. Poirier n’était vraiment pas nécessaire. Le drame de cette famille n’a pas à être étalé sur la place publique, ça ne regarde personne.

  2. gino dit :

    Salut Marie Jose..
    Je vien d ecrire le meme genre de Blog en Anglais….Mou aussi il m enrage ce Claude ….

    Ciao Gino

  3. Qu’on exige d’eux (les politiciens) plus dans leur job? Pas de problème. Mais dans leur vie intime, ils ont droit à leur humanité. C’est des hommes et des femmes avec des failles. Moi, ça me rassure qu’ils aient des failles… On mesure pas à quel point c’est exigeant comme job. Moi aussi je pense à sa famille. La mort plus le cirque? Les pauvres…

  4. Marie-José dit :

    @Copine du Nord: t’as raison. Ca ne regarde personne, et pourtant, à partir du moment ou tu es une personnalité publique, c’est comme si ça appartenait à tout le monde. Comme une bédaine de femme enceinte, tiens!

    @Gino: thanks for stopping by on my patio. I do agree with you. It’s yellow journalism, and we, as a society, should be ashamed to encourage that.

    @CB: Y’a très peu de politicien/nes vraiment véreux, tu sais. Et oui, c’est rassurant de savoir que malgré le nombre d’années à « vivre » cette vie, ils sont encore humain. C’est juste dommage que ça s’exprime ainsi, si c’est le cas…

  5. Mireille dit :

    Avions-nous vraiment besoin de savoir ? Jusqu’où va-t-onpousser notre voyeurisme ? Ne peut-on pas se contenter de nos problèmes sans en plus devenir boulimiques de ceux des autres ? Il me semble que sa famille avait le droit à la quiétude qu’une tragédie semblable exige…

    Et moi aussi j’ai peur pour mes fils… Et ça ne date pas d’aujourd’hui… J’pense que la peur au ventre y est depuis la naissance de mon plus vieux. On travaille tellement fort pour qu’ils soient fiers de ce qu’ils sont indépendamment de ce que les autres en pensent. Mais c’est plus fort que moi… C’est dans mes trippes. :(

  6. °zabel° dit :

    Je me sens comme ça aussi. Je me souviens aussi d’avoir fait un lien vers LCN lorsque j’ai vu la nouvelle… j’étais sous le choc mais en même temps, comme j’ai fait le tour des autres médias et qu’ils ne « reprenaient » pas du tout ces affirmations de M. Poirier (peut-être du respect, justement ?), je me sentais comme un peu déplacée moi-même d’avoir propagé un scoop pas mal jaune… Le suicide laisse toujours une tache… une tache de saleté dans le passé de quelqu’un… Qu’a-t-il fait au juste ? ah, lui ? il s’est suicidé… c’est triste, révoltant et injuste 😥 Nous détenons, au Québec, un triste record pour le suicide… Serait peut-être temps de se poser les bonnes questions et de poser les bons gestes pour inverser les moteurs d’une machine qui s’emballe :sad:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>