Quêter dans le métro

Vous y croyez, au karma? Qu’un matin, alors que tout va bien, tout se met à déraper, lentement, inexorablement? Malgré une saine dose de scepticisme, j’ai l’impression que je vais devoir y croire. Tiens, laissez-moi vous raconter… Au fait, je vous conseille fortement, avant de continuer la lecture, de vous munir de papiers-mouchoirs…

Jeudi dernier, le métro a été arrêté pendant 30 minutes. Rien pour écrire à sa mère, j’en conviens, mais disons que quand ça arrive le matin où tu dois te dépêcher pour être au bureau plus tôt, ça fait ch***. Cours toute la journée, as usual, mais en plus, je dois prendre un train pour Ottawa en fin de journée. J’avais également prévu d’aller souper chez une copine.

Le train Montréal-Ottawa a été arrêté pendant une heure. Une heure! J’ai tenu la copine au courant, lui disant de manger sans moi, parce que je voulais apporter mes choses à l’hôtel avantd’aller les rejoindre. Arrivée à l’hôtel, on m’informe que dû à une panne électrique, on ne peut m’enregistrer. Qu’à celà ne tienne, me dis-je! Mettez mes bagages en consigne, on règlera les formalités à mon retour. Je passe une excellente soirée chez la copine – bon, la lasagne est un peu cuite et la salade un peu molle, m’enfin, c’est pas important, et les popsicles du dessert étaient juste à point!

De retour à l’hôtel, c’est encore le noir total. Bref, juste avant que mon carosse se transforme en citrouille, on me change d’hôtel. Et pas pour mieux: une vieille section non rénovée d’un hôtel miteux, une chambre qui sent le tabac froid, pas de couverture supplémentaire et il y fait froid comme en hiver. Avouons que j’ai déjà passé des nuits à l’hôtel plus agréables! Et comble de mon malheur, pas de service aux chambres pour le petit déj’. Je descends donc en bas, déjeune en lisant le journal, en me disant que la journée ne pourra être que meilleure, vue la shnout de la veille.

ERREUR! En remontant à ma chambre, la carte magnétique ne fonctionne plus. Redescends, remagnétise, remonte. Toujours rien! Redescends, remonte avec le concierge. Toujours rien. Appel au « monsieur bricole » de l’hôtel, qui doit défaire la serrure au grand complet pour que je puisse récupérer mes bagages. Avec tout ça, le temps file, et je dois courir au bureau pour compléter le dossier d’accueil de mon nouveau patron, que je rencontre aujourd’hui…Trois grandes respirations plus tard, me voilà au bureau, calmée.

Gare en fin de journée: j’ai beau me cacher, IL me voit. Un ancien collègue. C’est long, deux heures de train…

À ce point, je n’étonnerai personne si je raconte qu’on s’est cogné le nez à une porte fermée vendredi soir, chez le concessionnaire automobile, hein? Et le métro, dans tout ça? J’y arrive, soyez patients!

Ce weekend, nous avons, en bons citoyens, recueilli un pauvre chien errant. Appel au poste de police, puisque le chien porte une médaille de notre ville. Qui nous réfère à la patrouille canine, qui nous informe que depuis quelques mois, ils n’ont plus accès à la liste des propriétaires de chiens. Donc, nous décidons de garder le pauvre pitou pour la nuit à la maison – miss météo annonce un temps à ne pas mettre un chien dehors. Je vous entends me dire que nous aurions dû aller porter la bête à la SPCA… et payer 45$ de frais??? Parce qu’être un bon citoyen, ça coûte cher! Évidemment, la seule employée municipale a avoir accès à la liste est en vacances!!!

Bref, ce matin, avec toute la flotte qui nous tombe dessus, je décide de prendre le combo train de banlieue/métro. J’arrive au métro, passe ma TRAM dans la petite fente: rien! Deuxième essai: rien! Je me dis qu’elle s’est démagnétisée, ce n’est pas la première fois. En me dirigeant vers le gentil préposé, qui a le même air souriant que MadDog Vachon dans ses bons jours, je réalise que j’ai la carte de juin, et non de juillet… l’autre est restée dans la vieille sacoche. Pas grave, je prendrai un ticket de métro, ce n’est pas la mort d’une femme… Sauf quand on ouvre son porte-monnaie et qu’on réalise que tout ce qui s’y trouve, c’est un vieux 2$, alors que le ticket de métro coûte 2,75$…

J’avais le choix: me mettre à pleurer, ou quêter. J’ai quêté 75¢ à un monsieur sympatique qui, après avoir braillé de rire, m’a dit de lâcher ma job de fonctionnaire et de faire du stand-up comique…Gilbert, attends-moi!

Bref, si vous pensez que je vous néglige, public lecteur, dites-vous bien que c’est mon karma qui m’empêche d’être plus présente!

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Quêter dans le métro

  1. °zabel° dit :

    :mrgreen:

    Tous les jours sont « Freaky Friday » avec toi !!!! mdr ! :roll:

  2. Ton karma est presque fictif! Tu dois être brûlée… T’as même quêté, c’est l’boutte du boutte! ;0)

  3. Tounette dit :

    Si on voyait ça dans un film, on le croirait pas ! En tout cas, t’as plein de matériel pour le stand-up comique, tu devrais peut-être pas fermer la porte là-dessus trop vite :-)

  4. Bibco dit :

    Ça y est, Gilbert n’aura pas le choix, il y aura un festival juste pour rire. De toute façon, avec ta prestation, il va tout récupérer! Non mais…c’est quoi ce karma? Tu as du être un ancien pilote de course dans une autre vie…

  5. J’ai toujours dit que je pourrais faire fortune en vendant des billets de saison pour être assis à côté de la Queen du Patio dans le train 😉

  6. bibitte dit :

    Rendu là…ça peut que s’améliorer. Et puis tu si un jour tu t’ennui à la retraite (je sais c’et loin) tu pourras aller faire la quête au train de banlieue!

  7. Vraiment ça mériterait un film! Quelle semaine de c…l!!

  8. Mammouth Bad Karma dit :

    Vous la plaignez? Pensez à moi qui vit avec. 😉

  9. MHH dit :

    Oh boy!!!!

    Sérieux! J’ai jamais entendu une suite aussi longue de malchances en si peu de temps! Pauvre toi! Je te souhaite dans les semaines à venir autant de moment remplis de chance!

    Tu me fais penser à nos vacances de l’année passée… 1ere journée, mon chum se fend la main et fait des convulsion MAJEURES pendant qu’on tente de lui faire des points de rapprochement. Journée du milieu: un arbre dans une tempête tombe sur notre voiture: 15 000 dollars de dommage (assurées, bien sûr!). Dernière journée: mon chum a eu accident, tiens-toi bien, en vol de parapente!!! Cadeau que Je lui avais offert!!! Nul besoin de te dire que je vais m’en tenir aux chemises, livres et Cd pour un bon petit bout!

    le meilleur dans tout ça? On a quand même eu de très belles vacances! 😉

  10. La copine du nord dit :

    Je me roule par terre… c’est du grand « Dame du patio »! Pauvre MJ, c’était vraiment pas ton jour (tes jours?)…

  11. salademolle dit :

    T’avais rien qu’à t’quêter un bed and breakfast gratos chez LA copine… 😛

  12. Mireille dit :

    :mad:Oh boy ! Je connaissais une partie de l’histoire mais de la savoir au complet la rends encore plus… comique !

    Pauvre toi, les vacances, c’est pour bientôt ?

  13. Mireille dit :

    Excuse pour le p’tit bonhomme fâché, y’a pas d’affaire là pentoute pis j’sais pas pourquoi il y est…

  14. Dazio dit :

    Moi je seconde le p’tit monsieur qui t’as donné le 0.75$.

    Ils sont ou les tickets?

  15. La Marsouine dit :

    Ahahah! What a day! On serait pas parentes? J’pensais que y’avait juste à moi que ça arrivait des journées comme ça!

  16. Pasko dit :

    hahaha!!! Mais oui elle est trop bonne, je t’ajoute dans la liste même si ça date pas de cette semaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>