La magie de l’Ile

Rien ne bouge. Il s’accroche à ce qui lui reste de vie. Il attend et nous aussi. Alors, pour tromper l’attente un peu, nous sommes allés passer le long weekend à l’Ile aux grues, au pays de Riopel . Parce que Mammouth et merveilleuse merveille ont aussi droit à des moments heureux malgré la lourdeur de ce qui se passe depuis un mois.

Nous sommes donc allé « squatter » chez des gens que Mammouth connait, et qui sont d’une générosité et d’une gentillesse peu communes. Gilles et Loulou, deux coeurs d’or, nous ont reçu comme des membres de la famille, des amis très chers. Merveille a fait connaissance avec le potager – je ne peux pas qualifier mon plant de tomate et mon plant de concombre de potager!, a récolté des légumes avec Loulou, a caressé les chevaux du voisin, a appris comment le lait « sort » des vaches – « des vraies vaches, maman! ».

Nous avons marché en forêt, Mammouth a pris des milliers de photos, nous avons bouffé de bon appétit – le Riopel, fromage local mais de réputation nationale, les bons légumes frais. Sans oublier le p’tit rosé et le pernod. Nous avons fait le plein d’amitié, de beauté et de grand air.

Et l’ïle a opéré sa magie: depuis que j’ai sevré merveille, je ne me souviens pas d’avoir été capable de dormir l’après-midi. Dimanche, après le lunch, je me suis étendue pour quelques minutes, et me suis réveillée 3 heures plus tard! J’ai l’impression d’avoir levé le poids que je sens sur mes épaules depuis des mois. J’ai eu une pointe de culpabilité, je l’avoues. Mais en même temps, je ne peux rien faire de plus, que je sois proche ou loin. Et j’ai aussi une obligation de participer au bonheur de mon Mammouth et de ma fille. Et ce weekend, si ce n’était pas le bonheur, ça y ressemblait à s’y méprendre!