L’amour en tranches

Comment on mesure l’amour d’un père? Au fait que malgré une migraine tenace, il a pris la peine de faire du pain aux raisins pour sa merveilleuse merveille qui a une journée « produits céréaliers » demain à l’école. Comme il avait pris la peine hier de faire un détour pour aller chercher une carambole pour la journée « fruits ». De tous petits gestes, pleins d’amour.

10 réflexions au sujet de « L’amour en tranches »

  1. @Meunon! Mars est le moins de la saine alimentation… Au contraire, je trouve ça chouette que l’école fasse une activité visant à faire connaître autre chose que le combo carottes/pommes aux enfants. Ils ont goûté à plein de trucs « ouach maman », mais ont eu un fun noir…

  2. Ah!! Genre comme dans l’annonce de Pitahaya de IGA où l’enseignante est présentée comme une nouille en pédagogie qui fait montre de son ignorance en rembarrant la petite fille au lieu de s’interroger d’où elle pouvait bien tirer sa réponse? :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>