Merci

Il y a des journées ou malgré la shnout, la seule chose que j’ai envie de faire, c’est remercier la vie. Dans l’ordre ou dans le désordre:

– merci pour la santé qui revient et qui me rend encore plus précieux les moments passés avec les miens;

– merci pour la laveuse qui fonctionne, le réparateur chez Sears et Mammouth et son « sens de la persuasion »;

– merci pour une merveilleuse merveille qui bravement, malgré la nuit d’enfer, voulait aller à l’école et qui est finalement revenue passé la journée avec moi;

– merci aux soeurs qui ensoleillent mes vendredis de leur 5 à 7;

– merci à Télé-Québec qui présente année après année mes grands classiques de Noël, me donnant ainsi une raison supplémentaire de me coller sur ma puce;

– merci pour le travail qui, même s’il me fait parfois suer, ne risque pas de me glisser sous les pieds.

J’écoute les nouvelles, je vois tous ces gens qui perdent leur emploi à quelques jours de Noël, qui passeront des fêtes difficiles. Et je me trouve chanceuse. J’ai un toit sur la tête, ma banque m’a même offert un renouvellement d’hypothèque à un taux moindre que ce que je paye maintenant, le congélo sera plein, ma mère vient passer les fêtes avec nous et gâter les enfants, Mammouth m’aime et j’aime Mammouth. Les enfants ne nous causent pas de gros soucis, tout le monde est en santé, tout le monde est heureux. Un gros toutou s’est joint à la famille – une petite chose délicate de 125 livres qui prend la moitié de la cuisine quand il décide de s’y coucher. Parfois, je me dis que c’est presqu’indécent.

Je ne peux pas soulager la misère du monde. Je ne peux qu’aider un peu. Je peux surtout réaliser à quel point la vie, ma vie, est douce. Et dire merci.

5 réflexions au sujet de « Merci »

  1. http://mademoisellesatine.blogspot.com/2008/12/pisode-mettant-en-scne-le-papa-des.html

    Tu sais qu’à cause de toi, je ne pourrai plus jamais retourner au travail ? C’est que j’ai des blogs à lire, moi, maintenant ! Et des trucs à raconter ! Et l’espace pour le faire ! Je n’ai vraiment plus de temps à perdre avec mon travail, encore moins dans le trafic quotidien. Je blogge !

    (Je suis tellement, *tellement* cuite…Elle est où, la méthadone virtuelle pour les crises de manque ? Le retour va être difficile…)

  2. Est-ce que ça se pourrait que ça ne soit pas populaire d’être heureux(se)? On dirait que pour être ‘à la mode’ il faut se plaindre de tout et de rien!
    Comme disait nos grands-parents, on se plaint le ventre plein! Faudrait peut-être changer de place avec des gens démunis afin de savoir c’est quoi la misère… :-)

  3. C’est bien de reconnaître le bonheur comme tu le fais… à travers des choses simples, des moments partagés…
    Tu as toujours su à travers ce blog, inspirer le bonheur…
    Je te souhaite de merveilleuses fêtes en famille, Marie-Jo.
    Je t’embrasse fort.
    Véro et sa famille…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>