Écrase!

J’ai arrêté. Il y a quatre ans, le jour de la naissance de ma fille. Non, je ne suis pas fière de l’avoir fait tout le long de ma grossesse, mais bon, à part me sentir coupable, j’y peux rien. Et j’ai eu une grâce: aucun craving, aucune arrière pensée, toute prise par les émotions et les hormones de ma nouvelle maternité. Même si mon mammouth a continué et que j’ai mis des règles, que je suis devenue une ex intolérante- et probablement intolérable par bouts…

Alors pourquoi, pourquoi? Ce soir, j’irais sur une terrasse fermée m’en allumer une que je savourerais avec plaisir!!! Par esprit de contradiction, vous croyez?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.