Le monde est p’tit!

J’aurais pu trouver quelque chose de plus original, mais bon, après m’être trituré les méninges, y’a que ça qui revient. Alors on va faire avec, ok?

Cette semaine, en furetant sur quelques sites, je suis tombée sur une chroniqueuse intéressante. Plus intéressant encore, à la lire, je réalise que son conjoint, dont elle parle, est probablement un ancien coloc d’université. J’envoies donc un courriel expliquant que je suis peut-être dans le champs, mais que bon, je crois reconnaître une vieille connaissance… Ce midi, BINGO! C’est bien lui! C’est comme si tout d’un coup, 22 ans de ma vie s’effaçait! Et comble du comble, il travaille pour un organisme dont le ministère pour lequel je travaille est le principal partenaire financier! On aurait pu se croiser 100 fois, mais on l’a fait via Internet!

Autrement, petit weekend tranquille à faire ce qu’il aurait fallu faire depuis des semaines: ménage du terrain et en particulier des plates-bandes (s’il fallait, au grand dieu, que la madame des banlieusardises passe par hasard et arrête prendre un verre d’eau – tsé, j’serais ben trop gênée pour servir autre chose! – j’aurais pas osé lui faire entrevoir la cour arrière! Là, ça reprend tranquillement forme de jardin entretenu… Tranquillement, j’ai dit…

Et demain, comme c’est encore congé pour moi, j’en profiterai pour en faire encore un petit bout… Pas trop, hein! Faudrait quand même pas se prendre pour une vraie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.