Et moi, hein?

Petit samedi matin tranquille: Mammouth se repose encore du sommeil du juste, ma merveilleuse merveille déguste sa barre tendre canneberges-bleuets-yogourt en regardant Winnie se bourrer la face de miel (expliquez-moi donc comment ça se fait que dans les émissions pour enfants, les guêpes ne piquent pas, hein?) et moi… ben moi, je saute d’un site aimé à l’autre, en prenant mon p’tit café.

J’aime vous lire: vous me faites rire, vous me faites réfléchir, vous me faites réaliser que ma vie est, malgré les affaires chiantes qui nous arrivent à tous, une belle vie. J’aime mon chum et mon chum m’aime, ma merveilleuse merveille, bien que possédant un caractère de cochon (oui maman, je sais: les pommiers ne donnent pas de poires!) est pétante de santé. On a pas de problèmes de fric, j’ai une job que j’aime (enfin, moins ces jours-ci, mais comme tout, ça passera…) une maison agréable, des amis le fun qui partagent avec nous, à l’occasion, des repas agréables et bien arrosés.

Tantôt, j’irai me faire plaisir chez Adonis, puis par une p’tite virée au Marché pour m’emplir les yeux des couleurs de fruits et de légumes, aux cris des p’tites madames qui offriront des fraises à merveilleuse merveille. Il y a longtemps, très longtemps, j’ai habité Montréal 3 mois, en pleine rue St-Denis. J’avais une job éreintante, bien que pleine d’adrénaline et j’haissais Montréal (le nombre de contraventions pour stationnement que j’ai eues, z’avez pas idée!) Mon seul plaisir était d’arrêter au Marché Jean-Talon, le plus souvent possible. Pour moi, être au milieu de cette orgie d’odeurs, de couleurs et de saveurs, c’était la félicité. Ça ne me faisait pas oublier tout le reste, mais c’était ma bulle d’oxygène à moi.

Oui, j’ai une belle vie. Si seulement mon wézin pouvait comprendre que la tondeuse à 7h45 le samedi matin, c’est pas loin de l’invitation au meurtre…

Et puis… Allez les bleus!!!! (bon, ma meilleure copine est française, j’ai comme affaire à avoir un tout petit parti pris…)

4 réponses sur “Et moi, hein?”

  1. Que c’est rafraîchissant te lire Marie-José… c’est tellement important de vivre le moment présent et de se rendre compte de tout ce que l’on a… tout ces petits riens qui rendent la vie merveilleuse… le bonheur tranquille quoi…

    pis ton wézin… ressemble définitivement à mon woisin… 🙂

  2. Parfois je sens que ma façon de me rendre heureux, de nous rendre heureux, nous fait bien différents des autres ma blonde et moi. Puis je vous lis, pour me rendre compte que voilà, on est pas si seuls, on est même pas moins heureux de savoir qu’on peut le partager. Merci!

  3. Nataly: ouaip, le bonheur tout simple… comme dans les Iles!

    Nadia: alors on fait partie du même club d’admiratrices mutuelles! J’adore te lire également.

    Martin: bienvenue sur mon patio! Vos textes, à toi et à ta blonde, m’inspirent souvent et me font réfléchir tout le temps. Merci à vous deux également.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.