Le clan des 7

Elles sont âgées entre 38 et 47 ans, elles sont avocate, professeur, secrétaires, fonctionnaire et assistante de production issus de régions voire de pays différents et je bénis encore le jour où elles se sont rencontrées au détour d’un bénévolat commun.

Ensemble, elles ont créé le clan des sept qui se retrouve régulièrement au gré du vent, d’un anniversaire ou d’une occasion spéciale. À chaque fois, la 7e du nom trouve une date commune (une vraie sinécure) afin que Germaine puisse organiser une rencontre particulière autour de ces sept femmes exceptionnelles. Il y a eu le 24 heures pyjama (pomponnage en tout genre, massage à domicile, signaux de fumée et réveil en rangée dans une chambre à refaire le monde), il y a eu l’atelier artisanat, le souper à l’épicerie où le kangourou dégusté reste dans les annales, etc. mais il y a aussi la journée d’hier dont voici quelques moments forts.

Il faut vous dire que notre aînée se marie et qu’en tant que demoiselles de très peu d’honneur, nous avons la lourde tâche de nous trouver « the » tenue pour l’accompagner à la porte d’embarquement de son fabuleux voyage d’amour. Alors nous avons été cueillir l’aînée pour l’emmener à sa grande surprise magasiner nos tenues de soirée. Mais sept filles dans un grand magasin cela pouvait faire désordre alors Germaine, notre organisatrice en chef, a eu la brillante idée (une parmi tant d’autres) de nous allouer un styliste qui à la manière de l’émission Métamorphoses pour laquelle il travaille d’ailleurs, nous a installées chacune dans un salon d’essayage. Il fallait le voir courir tantôt pour l’une tantôt pour l’autre nous faisait essayer tout ce que nous n’osions même pas regarder jusqu’à hier midi et que pourtant nous avons jusqu’à osé acheter. Belle leçon d’ouverture et quelle thérapie de groupe. Nos morphologies sont toutes différentes, les maigres se plaignent du ventre plat mais en jello, les grandes ont des problèmes de cellulite sur le mollet, d’autres ont trop de seins, ou pas assez, les bourrelets se déplacent au gré des complexes de chacune. Quelle horreur de constater que ma garde robe faite de brun n’est pas dans ma palette de couleur qui me recommande du rouge ou du pourpre, quelle crise de fou rire lorsque deux de mes amies courait après le médium dans une robe pour laquelle mes seins débordaient encore de l’extra large! Nous avons essayé du décolleté, étudié grâce à notre professionnel les lignes, les courbes, les accessoires, les jumelages qui seront désormais les nôtres et je peux vous garantir que plus jamais je ne regarderai du brun de la même façon.

Bref, après tout cela, nous avons mangé espagnol, en parlant d’amour avec un grand A pour les unes, d’amour fini pour d’autres et d’amour à venir car nous les filles sommes d’éternelles romantiques et nous e finirons jamais de croire que l’amour est possible.

La prochaine étape avant le grand jour sera sûrement de trouver les chaussures, les bijoux, la bonne coiffure, mais il est certain que ce jour là notre aînée sera la reine et les six autres, ses dignes duchesses!

Merci à ces femmes d’être dans ma vie, toutes belles, toutes différentes, avec leur passé plus ou moins remplis de bagages et qui apprécient tout simplement ces séjours créés ensemble au gré de leurs envies. Nos voyages portent le doux nom de l’amitié.

2 réponses sur “Le clan des 7”

  1. Mes meilleurs souhaits en retard, mais comme tu auras 45 ans encore pour quelque temps, je puis me le permettre!
    ( Étant ton aînée de quelques semaines, je peux te dire que l’épuisement ne s’arrange pas avec le temps, mais le giron se magnifie! )
    Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.