Toutes choses étant égales par ailleurs

Merveilleuse merveille, en compagnie d’une petite copine, arrive en courant dans le salon. Confortablement installée sur mon moelleux divan de cuir, munie de mon cadeau de Noël (un mignon portable, gracieuseté de Mammouth!), je les écoute d’une oreille tout en poursuivant ma lecture de mes blogues favoris.

« Viens voir, copine, je vais te montrer des CD de l’ancien temps » dit merveille, en se dirigeant vers le meuble audio. « Regarde, c’est vraiment des CD de l’ancien temps! » qu’elle proclame, en brandissant un 45 tours de Michel Pagliaro. « Et regarde, y’a des plus gros CD », réplique la copine en lui montrant la pile de 33 tours qui accumulent la poussière.

Une seule réplique. Des CD de l’ancien temps. Me voilà vieille…ou technologiquement dépassée. Prochaine étape, elle me demandera si mon premier animal domestique étant un dinosaure…

2 réponses sur “Toutes choses étant égales par ailleurs”

  1. Na, si c’était un des petits chiens de Sony! Ils ont cette tendance, enfin la nôtre, à croire que le monde est arrivé au même moment que leur naissance! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.