Un vague vague à l’âme

Est-ce la température? L’hiver qui n’en finit pas de finir? La fin des SPM? Le fait que dimanche, j’irai mener merveilleuse merveille pour la semaine chez sa grand-mère et que je sais que dès mardi, je compterai les minutes avant son retour? Un surplus de travail? Le fait que parfois, juste parfois, j’ai l’impression d’être une potiche qu’on sort au gré des fleurs qu’on reçoit?

Tout ça, probablement, à des degrés divers. Ou d’hiver.

 

6 réponses sur “Un vague vague à l’âme”

  1. ah, si je pouvais t’envoyer notre soleil et nos températures printanières… si je pouvais t’inviter à prendre un petit thé (ou café?), là, sur ma terrasse… si je pouvais te dire tout ce que j’ai ressenti en lisant ton com ce matin chez l’alcolo.. si je pouvais…
    Et bien je le ferais…
    je pense à toi…
    Bisous à Merveilleuse Merveille avant qu’elle parte chez mamie…
    bye
    véro

  2. … déclare qu’il est très très très très fier de sa blonde, et elle sais pourquoi…. genre. (genre qu’elle a reçu une nouvelle attendue après avoir publié ce billet)

  3. Bon Bon Bon! Ça c’est pas ok Mammouth, là je vais passer la nuit à tourner et à me demander qu’est-ce que peut bien être cette sapré nouvelle… 😉 Guadeloupe?

  4. C’est l’alignement des planètes. Vague vague à l’âme. J’en souffre aussi, à d’hivers degrés et tu vois on a pas la même vie alors c’est pas toi… c’est euh…l’éclipse. C’est ça.

    T’a essayé le Toblerone? Ça fait des merveilles dans ces cas là.

  5. Dites donc, Mammouth émoustillant, ça se fait ça, piquer la curiosité des lecteurs et les titiller jusqu’à ce que ça fasse mal?

    Déesse, dites le nous, vous. On se meurt d’avoir de bonnes nouvelles qui font la fierté de votre famille!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.