Un drame national

Non, je ne parlerai pas politique et des sondages. Pas plus que de l’hystérie de la listériose et de peur viscérale de tout ce qui n’est pas une tranche single de kraft.

L’effondrement de l’économie américaine? Nope. Le prix de l’essence? Nope. La pauvreté à Montréal? Nope.

Le drame national, ce soir, c’est d’apprendre que dorénavant, le Dollarama augmentera ses prix à 1,25$. Aux armes consommateurs!!!! Investissons les blogues et les lignes ouvertes! On se laissera pas avoir comme ça!

5 réponses sur “Un drame national”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.