Les chroniques du patio Là où fleurent bon la résine de synthèse et le p'tit rosé estival

18 mai 2009

Un petit coin de paradis

Filed under: tranches de vie — Marie-Jose @ 11:39

C’est fou comme 40$, bien investi dans une vente de garage, peut transformer un coin ordinaire en « c’est le coin de maman, pas de toutous, pas de grands ados effouarés, rien ni personne pour déranger ».
Un fauteuil, tout simple, qui aura besoin éventuellement d’un petit rafraîchissement – en attendant, un jetté fera l’affaire, un réaménagement de la biblio, une table pleine de bouquin, non loin du système de son. Tout simple. Un lieu à moi pour lire, pour écrire, pour écornifler chez les voisins. Pour surveiller d’un oeil distrait le souper qui mijote, ou Mammouth qui se fait aller la spatule à bbq.
Je sais. Je me fais rare. Beaucoup de boulot, beaucoup d’aller-retour réels et virtuels dans nos deux capitales nationales, much ado about nothing.
Et puis, un nouveau boulot qui m’attend en juin. Une réflexion sur ce que je souhaitais, une volonté d’en faire moins mais mieux, une envie d’étendre mes ailes ailleurs. Pas dans un ailleurs trop loin, trop différent, mais un ailleurs ou je m’appartiendrai un peu plus. Une autre façon d’utiliser mes forces, une autre manière de compenser mes faiblesses. Une merveilleuse merveille contente de récupérer un peu de sa maman, un Mammouth qui aura enfin une blonde qui peut mieux contrôler son agenda.
Pour le reste, l’ai-je déjà dit… much ado about nothing. Les lilas sont sur le point de fleurir, les tulipes commencent à pencher la tête, nos plants de tomates vont bientôt aller prendre l’air dans le jardin, et Gaston le chien est toujours aussi décérébré mais adorable.
L’actualité? Bof. Que dire de Mulroney qui ne s’est pas déjà dit/écrit? L’éthique? Un concept à géométrie variable. Des élections? Rebof. La parité hommes/femmes sur les conseils d’administration, le positionnement de la FFQ sur le port du voile dans la fonction publique, les déboires de la CDPQ? Je n’en pense pas moins, mais je ne l’écrirai pas, devoir de réserve oblige. Ou alors, mon sens de l’indignation s’émousse. C’est grave, docteur?

3 commentaires »

  1. Ouf. J’ai eu un peu peur que la blogofatigue ait eu raison de toi. Tes projets professionnels sonnent très bien.

    Commentaire by Suzon — 18 mai 2009 @ 13:50

  2. Contente de te lire à nouveau… Vive le vrai printemps !!!

    Commentaire by Johanne — 18 mai 2009 @ 21:55

  3. Félicitations pour le nouvel emploi! Un beau projet à t’en lire!

    Commentaire by MHH — 20 mai 2009 @ 09:49

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Powered by WordPress