Et alors?

Ma vie est en perpétuels mouvements, ces jours-ci. Enfin, presque: si on considère que moucher, tousser et s’étouffer sont des mouvements et que ça dure depuis 1 mois, ça correspond tout à fait. Et ça rend d’autant plus compliquée la résolution d’introduire l’exercice physique dans ma routine. 2 minutes de wii, et me voilà bonne pour le divan, étouffée ben raide. Je crains qu’à 5 minutes, on soit obligé de faire le 911. Mais bon, j’ai recommencé à marcher et l’épicerie du samedi au Costco a tout du parcours du combattant.

Par contre, l’aspect programme alimentaire fonctionne. Très bien. J’ai pas encore l’allure Kate Moss, mais je ressemble moins au bonhomme Michelin.

J’ai survécu au déménagement de mon bureau, ma gang se porte plutôt bien. Et j’en suis à mi-chemin de ma formation intensive en management au HEC. J’adore cette formation. Des conférenciers inspirants, un groupe diversifié et intéressant, et surtout, des solutions applicables dans mon quotidien de gestionnaire. Du bonbon. Ça m’oblige à boucler ma semaine en 4 jours, le vendredi étant consacré aux HEC, mais à la mi-novembre, je reprendrai un rythme plus régulier.

La première neige et Halloween en même temps? La combinaison parfaite pour que les enfants soient complètement hystériques. Ce soir, nos petits monstres envahiront les rues. Demain sera consacré à commencer à faire disparaître – ailleurs que dans mon estomac – les bonbons. Et après-demain? C’est le début du décompte qui nous mène à Nowel. Yup. La vie est un perpétuel recommencement.

Si seulement je pouvais arrêter de moucher. Et de tousser. Mais je ne me plains pas. Une ancienne collègue de travail ne verra pas les fêtes. À peine plus âgée que moi. Un modèle de santé: saine alimentation, exercices physiques. Et stress. Un mal de ventre persistant et un examen avant un départ pour des vacances. Ouverte et refermée, soins palliatifs. 3 mois. C’est pas juste, disait Caliméro. Non, c’est pas juste. Alors pendant qu’on peut encore, profitons donc de ce qu’on a. Sans chialer. En disant merci.

Une réponse sur “Et alors?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.