À droite, toute!

Ça y est, je suis inquiète. Je m’inquiète de mon moi-même.

La semaine dernière, j’avais écrit un long billet suite à l’article de Jacques Lanctôt paru dans le journal de Mourial, dans lequel il racontait son histoire de pâté chinois servi à James Richard Cross, enlevé par la cellule felquiste de Lanctôt. J’y décrivais mon malaise profond devant ce que je considère comme une impudeur totale. Après tout, en sommes-nous à glorifier ce qui est un acte criminel et à le banaliser en le ramenant à une expérience culinaire?

J’ai probablement un rapport particulier avec la crise d’octobre 70. J’en ai parlé ici. C’est octobre 70 qui m’a donné le goût de faire de la politique, ou à tout le moins de m’intéresser de près à la chose publique. J’ai horreur de la violence et pour moi, un enlèvement et un meurtre, ce sont des gestes de violence, que rien, même pas un idéal politique, ne justifient. J’avais 8 ans, peut-être que je ne mesure pas bien l’ampleur de l’aliénation réelle ou présumée des Québécois à cette époque, mais je n’en démords pas: un meurtre est un meurtre, un enlèvement est un enlèvement, et leurs auteurs, des criminels.

J’avais donc écrit un long billet, que j’ai choisi d’effacer. Pour ne pas créer de polémique. Et je n’ai pas écouté Lanctôt à Christiane Charette, occupée que je suis à « dégérer » (un dégé, ça dégère, ai-je décrété!). Or, ce matin, coup sur coup, Martineau et Denise Bombardier reprennent le même argument sur l’impudeur de cette histoire.

Je m’inquiète: depuis quand suis-je devenue un croisement de Martineau et Bombardier, que je considère à droite?

4 réflexions au sujet de « À droite, toute! »

  1. Sans vouloir t’inquiéter davantage…

    Je suis allé faire de la radio hier matin chez Jeff Filion. Il voulait un genre de «mise à jour» de notre projet d’Internet sans fil à Québec, ZAP Québec. Le sujet avant que je passe: l’entrevue de Jacques Lanctôt chez Mme Charette. Il a parlé du paté chinois, un peu… Mais surtout du fait que Mme Petrowski et all. ne se soient pas senti mal devant la chronique au J. de M.. De fait, il expliquait qu’à part la ministre St-Pierre ce matin-là, tous le monde avait l’air de trouver ça «ben correct».

    Je pourrai dire à mes amis: «Les chroniques du patio», «Jeff Fillion»… même combat!

    Ok… Je vais me retenir un peu!

    Bonne journée quand même 😉

  2. J’ai entendu Lanctôt à Charette. Choquée noir noir quand il a osé se plaindre; « moi aussi, j’ai payé de ma vie ».

    Non monsieur! Le seul qui ait payé de sa vie s’appelle Pierre Laporte.

    Je trippe pas sur l’oeuvre et le leg de Laporte, loin de là. Mais il a été assassiné alors que Lanctôt vit, mange, aime et va sur les ondes.

    Quant à James Cross, il mis des années à se remettre de ces presque trois mois de détention sans savoir s’il vivrait ou s’il mourrait.

    Que Lanctôt assume ce qu’il a fait.

    Mario, Josée Legault a pris position très fermement face à Lanctôt; « peu importe mes convictions politiques, entre un ravisseur et un otage, je serai toujours du côté de l’otage ». C’était limpide.

    Et Lanctôt d’ajouter; « si c’était à refaire, je le referais ».

    Pardonnez-moi ma Reine du Patio, je me suis énervée sur votre blog.

  3. @Alcolo… tout ça est bien obscur, en effet 😉
    @Mario: je ne sais pas qui de nous deux est le plus pathétique: moi de partager brièvement la pensée de Fillion, ou toi d’accepter d’être son invité! :-) Mais je t’aime quand même, tu le sais bien!
    @CB:Blondissime, tu peux t’énerver quand tu veux sur mon patio, tu sais! L’énervement te va si bien, tout ce rose aux joues, c’est magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>