Guide de survie à l’été

Dieu merci, les amies existent. Pour vous calmer l’angoisse maternelle, ça prend une amie crédible, qui a préférablement traversé cette période dans un passé pas trop lointain, qui vous connaît suffisamment pour comprendre vos questionnements existantiels et qui a des réponses à vous faire crouler de rire. Bref, dédramatisons, dédramatisons, dédramatisons.

Exemple de conversation, dans lequel je n’identifierai pas les personnages, pour préserver ma  la réputation de l’innocente  de la mère angoissée.

Mère Angoissée:  » Je ne survivrai pas à l’été ni au vélo »

Amie fidèle: « Mais si »

MA: « Je passe mon temps à lui crier de regarder devant »

AF: « Regardes toi aussi derrière, comme ça tu ne la verras pas faire »

MA: « Ouais, mais je ne verrai plus où je vais »

AF: « Rappelles-toi que ce n’est pas la destination qui compte, mais le voyage »…

MA: « Et le terrain de jeu? Toute seule? Et s’il y avait des maniaques? Si elle se blessait? Si elle s’égare en revenant à la maison? »

AF:  » Combien d’enfants se sont égarés/blessés/fait enlever dans ce parc au cours des derniers 10 ans? Pourquoi il faudrait que ça arrive à la tienne??? »

MA: « Je sais, je sais. Mais bon, tsé, des fois, genre, comme, mettons… Au fond l’hiver c’est moins compliqué »

AF: « Heuhum… c’est pas toi qui avait peur des gratte-neige? Qui était sûre que sa fille se ferait bouffer par la grosse machine? Qui a angoissé sur le toit qui menaçait de s’effondrer? Vraiment, moins compliqué l’hiver? »

MA: « Bon ben, c’est bien joli tout ça, mais j’ai un souper à préparer moi! »

AF: « Surtout pas de poisson: elle pourrait s’étouffer avec les arêtes! Au fait, t’as rafraichi ta technique de la manoeuvre de Heimlich? On sait jamais, tsé. Un invité pourrait s’étouffer avec une olive à martini »…

MA: « …. »

Rendu à ce point de la conversation, j’abdique. Oui, dieu merci les amies existent. Ne serait-ce que pour vous rappeler que l’été, le martini aide à chasser l’angoisse. Pour le reste, y’a votre conjoint!

 

 

Ce contenu a été publié dans tranches de vie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Guide de survie à l’été

  1. La Fêlée dit :

    Oh que oui les amies sont précieuses pour dédramatiser !

    T’a fait le plein de crème solaire total block? 😉

  2. mj dit :

    @Fêlée: yup! En canne, en spray, en pompe… name it, je l’ai. Sans compter les bébélles chasse-moustiques: on sait jamais, avec le virus du Nil…

  3. Je me confesse, j’étais une parano du module de jeux au parc. J’ai vaincu ma peur en me tournant le dos, en fermant les yeux et (surtout!) en laissant papa y aller. Ce qu’on ne voit pas ne fait pas mal 😉

  4. benoit dit :

    si je regarde ma vie en rétrospective, je me dis que c’est incroyable que je sois encore en vie. J’ai fais du vélo et joué au hockey avec pas d’casque, trainé dans les boisé où je faisais des cabanes avec des clous rouillés. Je n’avais pas de chasse moustique ou crème solaire UPS 4400000, des frères m’ont enseigné et j’ai même déjà baisé pas de condom.
    Mais c’est vrai que quand je vois ma fille partir par le grand boulevard pour aller « en haut » manger une crème glacée, je suis parfois inquiet qu’elle ne revinne pas… Ça doit être la faute de TQS et du Ournal !

  5. MJ dit :

    @Z’imparfaites: bienvenue sur le patio! Tirez-vous une chaise, on est sur le point de servir le bromo seltzer! :-) Bonne idée d’envoyer le papa. Et de lui confier l’apprentissage du vélo à deux roues!
    @Benoit: étonnant qu’on ait survécu, en effet. Je suis de la génération ou les mononc’ conduisaient avec une tite frette entre les cuisses pour traverser le Parc des Laurentides, fenêtres fermées pour bien emprisonner la boucanne de leurs Player »s sans filtre…. La ceinture? Bof… pour étouffer le beauf, p’tête ben.
    Dites donc, moi c’est quand je vois ma fille partir par le grand boulevard pour descendre « en bas » à la piscine que je freake… Votre crème glacée, elle serait pas située dans un club vidéo par hasard? :-) Et oui, c’est la faute au Ournal et au 98,5! Claude Poirier, quand tu nous tiens…

  6. benoit dit :

    C’est le même boulevard…

  7. mj dit :

    @Benoit: alors, on est voisins pour vrai! Ciel que la rive-nord est petite! :-)

  8. Mandoline dit :

     »Regarde toi aussi derrière comme ca tu ne la verras pas faire » mouahahaha, j’ me la garde celle la, j’ vais meme l’ appliquer a toutes les sauces, bah, faut quand même encadrer un peu, mais j’ aime bien l’ image 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>