Écoeurantite aigüe

Tannée des guignols, tous partis confondus, tous gouvernement confondus, qui font de l’esbrouffe, qui mentent, s’invectivent et finalement ne font pas ce pour quoi on les paye: travailler au bien de la collectivité.

Tannée des médias qui ne vérifient rien, publient n’importe quoi, s’érigent en juges et posent des jugements de valeur contribuant ainsi à la montée du cynisme de la population à l’égard de la chose publique.

Tannée du débat stérile et oiseux entre blogueurs/twitteurs/facebookeurs/journalistes sur le contenant et pas le contenu. Tannée qu’à chaque fois ça dégénère en chicanes de chapelles stériles, en guéguerre de clans. Mon média est meilleur que le tien, pis mon père est plus gros que le tien… *soupir*

Tannée du climat de méfiance alimenté par tout cela. Tannée qu’on ne fasse aucune nuance, qu’on juge sans connaître, qu’on monte en épingle des insignifiances et qu’on glorifie des crottés.

Tannée. Ben tannée. Tannée en O.S.T.I.E.

J’ai donné 20 ans de ma vie à la « chose » publique. J’ai milité 20 ans de ma vie dans un parti dont je partageais les valeurs. Je ne fais plus de politique depuis bientôt 10 ans, ce qui ne m’empêche pas de regarder le tout avec un oeil critique, connaissant les dessous. Suis-je fière de ce qui ce passe maintenant? Pantoute. Je suis loin, très loin, de donner l’absolution à mon ancienne famille politique. Mais j’essaie de faire la part des choses entre le vrai scandale et le jeu de boucanne, le show de chaises.

Je suis fonctionnaire depuis 8 ans. Pendez-moi haut et court, sans procès et sur la place publique: j’ai « bénéficié » de formations en lecture du non-verbal, en intelligence émotionnelle, mais aussi en gestion des RH, en gestion de ressources financières et tutti quanti. J’ai eu des réunions de travail dans des auberges en région. Pas des partys, des réunions de travail. Du gaspillage de temps, peut-être, de fonds publics, peut-être. C’était valorisé, dans les administrations publiques, de permettre aux employés et aux gestionnaires de parfaire leurs connaissances via ces formations. De l’abus?

C’est si facile de juger, assis dans son salon. C’est si facile de s’ériger en gardien des bonnes moeurs quand on a que soi à gérer. C’est si facile de gérer un pays quand on a pas à prendre de décision, qu’on a pas à les assumer. Madame Toutlemonde elle, elle sait ce qu’il faut faire, comment le faire, et le fera comme madame Blancheville, en javelisant les processus et les moeurs.

Je l’ai déjà dit et je le répète: la majorité des gens qui font de la politique y vont pour les bonnes raisons, par désir d’aider leur concitoyens. Notre système politique permet qu’un élu le demeure pendant des siècles et c’est là que le danger s’installe: on devient confortable, on prend ses aises, on recule les barrières. Devrions-nous avoir un système qui limite à deux mandats la possibilité de siéger? Devrait-on avoir un système qui fait en sorte que le financement des partis doit être étatique et équitable? J’en viens à penser que oui.

On a les politiciens qu’on mérite. Et ce n’est ni le désolant spectacle qu’on voit depuis des semaines, tant à Québec qu’à Ottawa, ni ce qu’on lit dans les journaux qui vont donner envie à des leaders d’aujourd’hui de plonger dans l’arène. J’ai tellement hâte de voter pour Madame Toutlemonde!

Tannée. En O.S.T.I.E.

5 réflexions au sujet de « Écoeurantite aigüe »

  1. Quel billet merveilleux…

    Bravo! C’était très satisfaisant comme lecture! 😛

    J’en suis justement à l’écriture d’un billet dans lequel j’veux parler de ça mais en considérant des questionnements seulement (voici pourquoi: http://bit.ly/cYXxKh ).

    Cette tendance à l’utilisation du ton «j’ai raison», peut-être amplifié par des plateformes de communication social omniprésentent utilisées principalement à des fins individualistes, semble étrangement augmenter le stresse intellectuel et, contrairement à ce que l’on pense, l’ignorance de tous. Moi y compris.

    Je ne parle pas du tout des réseaux sociaux mais bien des valeurs sociologiques qui s’intensifient depuis plusieurs années.

    Le sophisme est probablement au même niveau qu’avant, mais apparamment le paralogisme se la coule douce depuis un moment. Il est même glorifié.

    On semble chercher les BONNES réponses au MAUVAISES questions et la liberté d’expression nous impose de l’imposer haut et fort à tous sous le prétexte que nous sommes «informés» et, de surcroît, en droit de critiquer.

    L’intelligence horizontale a ses avantages pour ce qui de la diversité de nos connaisances tandis qu’elle est plutôt malsaine pour les débats qui ont plutôt tendance à demeurer en surface et à se décliner au premier degré seulement.

    Qui sait?

    Merci pour ce billet! J’vais vous lire plus souvent ASSURÉMENT! 😀

  2. Vous avez raison lorsque vous dites que la majorités des gens vont en politique pour la bonne cause. Ce n’est pas eux qui m’inquiète, mais la minorité qui est là pour satisfaire les petits amis du pouvoir et malheureusement c’est cela qui rendent la population aussi dégouté. Comme vous dites tanné en O.S.T.I.E que nos enfants décroche avant la fin du secondaire. Tanné en O.S.T.I.E que nos personnes âgées crèvent dans nos hôpitaux. Tanné en O.S.T.I.E qu’on vienne fouiller dans nos poches à la moindre occasion. Tanné en O.S.T.I.E de payer pour un transport en commun qui est toujours en déficit. Tanné en O.S.T.I.E de payer des bonis à des administrateurs incompétents. Tanné en O.S.T.I.E de subventionner des entreprises qui foutent le camps avec la p’tite caisse et laissent nos travailleurs dans la dèche. Tanné en O.S.T.I.E des syndicats qui se préoccupent plus de leur bien être que de celui de la société. Tanné en O.S.T.I.E de payer des entrepreneurs bayeurs de fonts du parti libéral et de rouleur sur des infrastructures qui nous glissent sous les pieds. Tanné en O.S.T.I.E de payer pour des maires et des conseillers municipaux qui partent en congrès à travers le monde pour apprendre des choses qu’ils ne mettront jamais en fonction à leur retour. Et oui Marie-Josée, tanné en O.S.T.I.E de payer des cours de Yoga, de croissance personnelle, de silence et autres balivernes. De payer des journées blanches, vertes, antistress. Je ne mets pas tout le monde dans le même panier, heureusement car je n’aurais jamais assez de place. Effectivement Marie-Josée «tanné en OSTIE» et le pire dans tout ça c’est que je suis aussi d’accord avec vos : Tanné en O.S.T.I.E.

  3. Bravo pour ce billet! Je crois aussi qu’il y a une majorité de gens qui se lancent en politique pour les bonnes raisons, mais jadis, alors que j’ai brièvement tâté de la politique à l’heure où je l’idéalisais encore, j’ai réalisé que ce ne sont pas toujours ceux qui ont les meilleures idées qui se font élire. C’est triste, mais si on croit avoir de bonnes idées, il faut aussi s’assurer qu’on a du pouvoir (c.a.d qu’on ramène de l’argent dans la caisse du parti). C’est simpliste, mais c’est pour ça qu’on a pas toujours des ministres très éclairés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>