Ma vie de jetsetter

Avant, dans mon ancienne vie, je partais souvent pour des destinations attirantes: Paris, Londres, Naples, Rome. Et d’autres moins: Vancouver, Régina, Moncton. Pas à l’improviste, mais presque. Des voyages « commandés », des missions, avec le passeport mauve diplomatique. C’était le temps ou, en arrivant à l’aéroport, j’allais directement dans les salons VIP, sans me préoccuper de mes valises parce que quelqu’un d’autre s’en chargeait.

Puis ma vie a changé: maintenant, mes destinations « exotiques » de dernière minute s’appellent Val d’Or, Ottawa et, comme demain, Chicoutimi… Pas de salon VIP, personne pour s’occuper de mes malettes pleines à craquer de documents.

Avant, j’avais le loisir de prolonger mes séjours de travail par quelques jours de vacances. Voir un « musical » à Londres, flâner au Louvres ou magasiner à Milan, c’est vachement sympa. Voir « la Fabuleuse » au Saguenay, le Musée de l’Électricité à Shawinigan ou magasiner au Eaton Center?

Avant, je revenais peut-être la valise pleine, mais dans une maison vide, si on fait exception de l’idiot de chat qui partageait ma vie à ce moment.

Maintenant, je reviens vers un mammouth aimant (tsé, me faire à souper à 9h45 un jeudi soir parce que je reviens du bureau, si c’est pas de l’amour, je sais pas c’est quoi!) et qui ne rechigne jamais à prendre charge de la maisonnée et vers une merveilleuse merveille qui me fera des bisous dans le cou en me racontant sa journée de garderie et qui me parlera de l’onguent magique que papa a mis sur ses genoux.
Et vous savez quoi? Je regrette pas ma vie d’avant pantoute! 🙂

2 réponses sur “Ma vie de jetsetter”

  1. Oui, parfois moi aussi je repense à ma vie d’avant (pas une vie de jet setteuse, mais quand même)… Mais dans le fond, je l’aime ma p’tite vie tranquille et casée avec l’Homme de ma vie et mes trois belles filles géniales!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.