Si j’étais pas si fatiguée, j’vous raconterais…

à quel point la journée a été épuisante! Mais au moins, depuis quelques heures… JE SUIS EN VACANCES (imaginez la p’tite danse qui va avec – non, y’a pas de poteau parzemple, ça serait plus le style médame à son premier voyage à Cayo-Coco-haut-les-mains)…

Je vous raconterais que j’ai passé une entrevue déterminante pour la suite de ma carrière et que contrairement à ma première impression, je ne me suis pas plantée!..

Je vous raconterais que dans ma tête, depuis une heure, je fais des listes et des plans pour la journée de demain, parce que c’est la fête de ma merveilleuse merveille et que la maison, la piscine et la cour seront pleins d’amis et de parents…

Je vous raconterais qu’il y a une partie de moi qui a encore de la peine pour la contemporaine, et qui s’inquiète du retour de sa chum Iza partie en vacances en France, chez-elle…
J’vous en raconterais, hein, des affaires? Mais je suis trop fatiguée…

Une réponse sur “Si j’étais pas si fatiguée, j’vous raconterais…”

  1. Comme tu le dis si bien, c’est le temps des vacances !!! Faut arrêter de se faire des plans, des horaires, des itinéraires… Faut vivre, juste vivre!!!

    J’t’en souhaite de bien belles ! Elles sont définitivement méritées !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.