Mon pays, ce n’est pas un pays

Je sais: dans quelques mois, je sacrerai comme une malade au moindre brin de neige. Rappelons-nous dans quel état d’esprit nous étions le 16 avril dernier… Mais aujourd’hui, j’avoues: c’est bien joli toute cette neige qui tombe. Un bon feu de foyer, le rythme lent d’une journée de congé impromptue, le chocolat chaud pour déjeuner. Vive les tempêtes! Cet après-midi, nous écouterons, blotties l’une contre l’autre, un film de Noël, et je me permettrai peut-être une petite sieste… Ça s’appelle faire contre mauvaise fortune bon coeur!

5 réponses sur “Mon pays, ce n’est pas un pays”

  1. Ma Puce est avec son papa. J’aurais aimé qu’elle soit avec moi pour cette journée de congé forcé. Quoique…ça m’a permis de faire quelques minutes d’extra dodo ce matin. Profites en bien. Et garde ton pyjama pour une fois que tu le peux le lundi !!!

  2. C’est vrai que ça semble le chaos dehors, dans ton joli pays… mais de chez moi, je te lis, et ça donne envie de se mettre contre un bon gros coussin, devant un bon feu et un chocolat chaud!!!!
    bisous!

  3. A mes copines européennes: c’est vrai que c’est joli. Pendant quelques mois. Et puis on se tanne. L’an passé, la dernière tempête de neige a eu lieu le 16 avril! Alors qu’à Noël, nous étions en souliers… Décidemment, les années se suivent mais ne se ressemblent pas!

  4. J’ai passé l’hiver dernier en France. Quand j’ai vu la neige tomber ces derniers jours, j’ai retrouvé mon coeur d’enfant. Je me suis tellement ennuyé de ce blanc!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.