Esprit de Noël, es-tu là?

Malgré la neige, malgré les magasins bondés et les lumières qui illuminent l’entrée de ma ville, je ne sens pas encore l’excitation qui devrait m’habiter à moins de 12 jours de Noël. Rien, nada. Peut-être parce que l’année a été difficile? Pourtant, chaque année apporte son lot de déceptions, de peines, de difficultés inattendues. Et je suis habituellement assez résiliente. Alors pourquoi?

Semaine fertile en émotions de toutes sortes. D’abord, ma grippe d’homme m’a fait réaliser, dans mon corps, qu’on peut devenir extrêmement vulnérable et fragile, et que comme je ne rajeunis pas, ça ne pourra aller qu’en s’empirant. Et dans mon cas, c’était temporaire. Je pense à tous ceux qui combattent une maladie dégénérative, un cancer, une perte d’autonomie. Et je suis reconnaissante pour ma santé et celle des miens.

Et puis, mon ancienne patronne a fait ses adieux à la Chambre des communes. Un texte tout à son image, empreint d’une belle émotion, de reconnaissance, mais aussi d’un message fort: on peut faire de la politique et rester intègre face à soi-même et face aux autres. Et à ma grande surprise – et à la grande fierté de ma mouman! – elle a pris la peine de me nommer dans la liste des gens qu’elle souhaitait remercier, même si notre association a pris fin il y a plus de 5 ans. Alors que je remets en question mes compétences professionnelles ça m’a redonné un « boost » à l’égo dont j’avais besoin.

Et puis, je dois le souligner: nous habitons une banlieue formidable! Depuis 2 semaines, plein d’activités pour les enfants, gratuites (ou presque) et trippantes, ont été organisées: ciné-famille, spectacle au centre culturel, conte de Noël en pyjama à la bibliothèque municipale. Ma banlieue, comme toutes celles qui ont poussé il y a 30 ans, commencent à se renouveller et de plus en plus de petites familles viennent s’y établir. J’apprécie que ma ville reconnaissance qu’au delà des mots sur la politique familiale, ce sont ces activités, concrètes, qui donnent leur sens à l’appartenance communautaire. A 2 de ces activités, les enfants ont reçu un petit cadeau, symbolique, mais qui font que comme parent, j’ai l’impression que mes taxes municipales sont utilisées à bon escient. Bravo, ma ville!

Enfin, hier, nous avons célébré les 50 ans de tonton Marc. Une vraie sortie, dans un resto-bar, en compagnie d’adultes et d’un Marc totalement éberlué de s’être ainsi fait piégé pour son « surprise party ». Une belle gang, réuni autour d’un homme formidable. Mammouth, invité à lui rendre hommage, a révélé que pour nous, il est tonton Marc, celui qui, chaque dimanche, vient souper et démêle patiemment les cheveux de merveilleuse merveille après son bain. Un homme d’une douceur extrême, un ami fidèle. Deux raisons, donc, d’être reconnaissante: nous avons finalement déniché une perle rare de gardienne, et nous avons tonton Marc dans notre vie.

Alors Esprit de Noêl, tu peux arriver: dans quelques heures, Mammouth et les enfants affronteront la tempête pour aller chercher le sapin, que nous décorerons au son de Fernand Gignac qui chante les plus beaux cantiques, pendant que l’odeur des poulets rôtis et du gâteau au chocolat nous chatouilleront les narines.

Parce que Noêl, au fond, c’est juste ça: apprécier ce que nous avons, et partager avec ceux que nous aimons. Le reste…

3 réponses sur “Esprit de Noël, es-tu là?”

  1. :wink:Les enfants sont à finir d’accrocher les boules: un sapin acheté en pleine tempête, ça prend du temps à dégeler! Heureusement que les écoles dont fermées aujourd’hui et que mouman a plein de jours de congé accumulés… Quant à la tempête, j’adore ça… ben mettons…

  2. J’ai souri en lisant ton texte parce que moi aussi je l’attendais l’esprit de Noël!! Il est arrivé ce matin quand mon fils s’est levé ce matin, il a pris 3 cadeaux dans l’arbre et il voulait les ouvrir tout de suite… L’étincelle qu’il avait dans les yeux… C’était l’esprit de Noël qui arrivait je crois.

    J’ai pensé à toi en écoutant le dernier album de Blue Rodeo!

    Joyeuses fêtes!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.