Payer pour ses vieux péchés

Ça vous arrive de penser que vous avez une chance de cocu(e), et que vous ne serez pas touchée par un phénomène de masse? Que soudain, vous serez isolée et que malgré le brouhaha ambiant et envahissant, vous serez protégée? Et quand soudain, au détour, vous êtes confronté dans ce qui constitue votre âme, vos valeurs, vous vous retrouvez démunie comme le nourrisson? C’est ce qui m’arrive ce soir.

Non, je ne parle pas de la grippe, ni d’un quelconque virus. Pas plus que de la controverse entourant les accommodements déraisonnables, l’esprit des fêtes, le compte Mastercard ou le dernier tirage de Loto-Québec. Non, j’ai réussi tant bien que mal à composer avec tous ces fléaux des temps modernes.

Ce que je n’avais pas anticipé, par contre, c’est que Télé-Québec me jouerait un vilain tour…

Je ne sais pas si je l’ai déjà mentionné, mais je suis VIEILLE. J’ai été élevée avec la Boîte à surprises, Franfreluche, les patates en chocolat de Paillasson et surtout, surtout, avec Sol et Gobelet. L’imagination débridée, le politiquement « incorrect », tout ça, c’est ma génération. Ma génération n’est pas celle de Passe-partout. Alors, quand les coffrets sont sortis et que le débat sur la génération PP a fait rage, je ne me suis pas sentie concernée. Pas une minute, pas une miette. Pantoute. Pantoute, pantoute.

Je ne me suis pas sentie l’obligation de partager de doux souvenirs de Passe-Noisette avec merveilleuse merveille.Je n’ai pas de doux souvenirs de cette émission gnagnagna éducative. Je lui ai fait écouté, cependant, les coffrets des émissions jeunesse de Radio-Canada. Sans grand succès, je dois l’avouer. Sol et Gobelet la laissent froide, elle trouve les méchants de Franfreluche trop méchants et n’a aucun appétit pour les patates en chocolat, parce que « ça se peut pas, hein maman! » Je ne m’attendais donc pas à ce qu’elle développe, en 2 jours, un attachement réel à Passe-Margoulette et Cie.

Et pourtant si! Elle les aime. Elle adore les chansons. Elle a trouvé le site sur Internet et chante « j’ai deux yeux, tant mieux… » avec un bel entrain.

St-Jean-Louis-Millette, viens à ma rescousse! St-Marc-Favreau, prie pour moi! Et faites qu’elle ne découvre pas que Franfreluche est devenue un personnage de PP!!!

5 réponses sur “Payer pour ses vieux péchés”

  1. Je te comprends. Je veux offrir le DVD de Pop Citrouille à ma petite-nièce, et j’ai peur que ça l’ennuie complètement. Quelle déception ça serait! En même temps, je me demande si ça a bien vieilli…

  2. Je lève le doigt timidement! Je fais partie de la génération des «reprises» de Passe-Partout (j’ai décroché avec les «nouveaux»). Bien avant le retour en DVD (youppi!!!) j’ai fait découvrir les chansons à mon cousins (qui a maintenant 5 ans) et qui les ADORAIT! J’ai moi-même aimé d’un amour fou Passe-Partout, je trippe sur leur retour et je ne crois pas une miette que la «génération passe-partout» soit gnan gnan, au contraire, je trouve qu’on constitue un loop bizarre politisé et conscientisé entre la génération X désabusée et individualiste et les actuels nouveaux adultes élevés à coup de game cube et d’ordi à la maison (j’ai eu mon premier ordi, un 286 à 14 ans). Pour en revenir à Passe-Partout, je vous dirai seulement que pour comprendre/aimer, je crois qu’il est essentiel de l’avoir connu enfant 🙂 Et, n’ayez crainte, moi je trouve qu’on a pas si mal tourné héhé

  3. Il y avait une sorcière dans une histoire de Fanfreluche. Une méchante sorcière. Que j’ai eu peur d’elle longtemps ! Elle mangeait les enfants si je me souvient bien. Et elle répétait toujours …euh… broustikabroustika….dans le genre. Enfin, une sorcière comme on a plus le droit dans mettre dans les émissions pour enfants sinon on doit les classer 13+.
    Je suis la génération entre les deux. J’ai eu Sol et Gobelet, Capitaine Bonhomme, La souris Verte, Les Oraliens, Les Cent Tours de centours, Gaetan Labrèche et le monsieur des gommes Clorets (Millaire?) dans je me souviens plus du titre, puis Pop Citrouille et…Passe Partout. Je pense que c’est pour ça que le coffret de PP n’est pas admis chez nous. C’est parce que je sais qu’il y avait une vie avant PP et donc on peut vivre sans. 😉

  4. @ Martine: c’est précisement ce qui me fait hésiter à commander le coffret de Pop-Citrouille. Les émissions jeunesse n’ont pas trop mal vieillies, mais à mon souvenir, Pop-Citrouille était plus « mature ».
    @Marsouine: je n’ai jamais dit que vous étiez une génération gnan gnan! Je pense seulement qu’à trop vouloir vous « éduquer », on vous a privé du merveilleux. Et je ne suis pas une vieille égocentrique individualiste parce que j’ai aimé Bobino d’un amour tendre! En fait, en y pensant bien, Bobinette a été la première aidante naturelle de la télé québécoise!
    @Fêlée: j’adorais la sorcière méchante jouée, si ma mémoire est bonne, par Hélène Loiselle. Au moins, nos méchants n’arrivaient pas tout droit d’une bande dessinée japonaise, sauf pour Godzilla! 🙂

  5. Ici, PP n’interpelle que Fils, qui a 25 ans maintenant. Pour sa mère, PP représente un bruit de fond grâce auquel elle avait une demi-heure (UNE DEMI HEURE!) de paix à l’heure du souper.

    Les qualités perverses, heu pédagogiques de PP?! M’en sacre. Totalement. Par contre, si je ne les avais pas eu, je serais probablement en prison à l’heure qu’il est. Faque. You hou, les poussinots! Haut les mains! Donne-moi ton coeur, donne moi donne-moi (zut, je m’égare).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.