Salmigondi du samedi – suite

Les marmottes ne s’entendent pas, pas plus que les partis politiques sur l’utilisation des web-docs. Donc, si je comprends bien, il y aura entre 6 à 20 semaines d’attente pour le printemps, 5 ou 6 autres tempêtes (le monsieur de Environnement Canada a prédit un autre 50 cm de neige d’ici la fin de février…) et 40 à 50 mois pour avoir la ligne internet avec un doc qui va vous diagnostiquer une grippe à condition que vous éternuiez dans/sur votre webcam… Non mais, c’est beau la techno, hein!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.