M’a te l’dire comme j’le pense, Ron…

Il fut un temps, dans ma vie, ou les jours de « Budget » étaient des jours fort occupés. Y avait-il quelque chose pour s’exciter, pour chialer? Fumeuse, je prenais chaque augmentation de taxes sur les produits du tabac comme une insulte personnelle, comme une attaque à mes droits fondamentaux. Même chose quand on augmentait les taxes sur l’essence. On voulait brimer ma liberté de voyager! À 20 ans, on s’en sacre un peu de son REER…

Avec le temps, et avec le changement de carrière, les budgets m’excitent pas mal moins. Surtout quand on sait que pour celui d’aujourd’hui, les chances que le gouvernement dépose un budget forçant la main à l’opposition pour déclencher des élections étaient plus que minces, et les chances que l’opposition décide de renverser le gouvernement encore plus. Mais comme je ne parle jamais de politique, ou si peu, je ne commenterai pas sur le budget.

Ce soir, Mammouth m’a ramassée au bureau et nous sommes revenus ensemble à la maison. Plutôt que d’écouter les commentaires post-budgétaires, Mammouth a décidé de m’imposer un genre de « amateurs de sports, bonsoir! ». Et c’est là que j’ai compris tout le génie du gouvernement: déposer son budget la journée ou la Ste-Flanelle envoie Christobal Huet à Washington, en échange d’un choix de seconde ronde au repêchage de 2009, sans être capable de signer Hossa, ça relève presque de Machiavel!

« M’a te l’dire comme je l’pense, Ron! La grosse perte avec Hossa, c’est pas le joueur, c’est l’individuel*. Un gars gentlemen dans la rue encore plus que dans le vestiaire… » « Pis c’est rien, ça, Ron. Gainey, y’é mieux de pas scorer dans son but avec le repêchage la prochaine fois, parce que le club va faire ben pitié. Ça sentait p’tête la coupe, Ron, mais là, ça sent le golf au mois de mai »…

Ben, m’a te l’dire comme je l’pense, Ron. Doit y avoir des députés ce soir qui doivent espérer avoir un choix de deuxième ronde aussi en 2009…

* Juré: je le cite au texte! Vous demanderez à Mammouth. Et parlant de Mammouth, je peux pas vous dire pourquoi, mais moi aussi je suis super fière de mon chum! Il vous en dira plus lui-même un jour, mais disons que 2008 est une bien meilleure année que 2007!

13 réponses sur “M’a te l’dire comme j’le pense, Ron…”

  1. Bon là c’est plus trop drôle le ti jeu de « je peux pas le dire » *d’écrire l’ivrogne se demandant comment il va pouvoir supporter encore autant de temps tout ce suspense!*

  2. Je tiens ici à rassurer l’aimable assistance qui a tendance quelquefois à se lancer dans des hypothèses vachement rigolotes: je ne suis pas enceinte. S’tu clair? 😉

  3. Je me joints à l’assistance pour protester contre les bas stratagèmes de teasing « on a un truc extraordinaire mais vous devez attendre ». D’autant que tout le monde sait que c’est pour maintenir ton lectorat. Honteux !

    (les sites de nouvelles ont fini par parler du budget aujourd’hui après avoir faire leur une sur l’échange de Huet hier… d’ailleurs à l’instar de cet autre Français, peut-être vais-je m’exiler à Washington. Qui sait)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.